Leila Kaddour annonce qu'une équipe de France Télévisions a été "physiquement agressée" lors d'une manifestation anti pass sanitaire (VIDEO)

·1 min de lecture

Depuis l'annonce de l'extension du pass sanitaire, entrée en vigueur le 21 juillet, des Français crient leur colère contre la politique du gouvernement. Même si le pouvoir lâche du lest sur le port du masque, l'obligation de présenter ce précieux sésame à l'entrée de nombreux lieux, pour prendre le train et l'avion, n'est pas acceptée par une partie de la population. Des opposants qui se retrouvent depuis quelques jours dans la rue pour protester. Mais ce samedi 24 juillet, alors que de nouveaux rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes contre le pass sanitaire, de violents incidents ont éclaté.

Alors que des journalistes de BFMTV ont été agressés quelques jours auparavant lors d'un rassemblement anti pass sanitaire à Paris, c'est une équipe de France Télévisions qui a ce samedi été violemment agressée lors des manifestations à Marseille. Selon France Info, les journalistes du groupe public auraient été ciblés peu après leur arrivée sur place. Alors qu'ils tentaient de couvrir le rassemblement, ils auraient été insultés et menacés, à la vue de la caméra. Les journalistes auraient alors décidé de quitter les lieux, mais une dizaine d'individus violents les auraient pris en chasse avant de leur porter quelques coups. Laurent Guimier, directeur de l’information de France Télévisions, a confirmé l'incident sur son compte Twitter et annoncé que le groupe allait porter plainte : "Aujourd’hui à Marseille, notre équipe qui couvrait la manifestation contre le pass sanitaire à été (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Emmanuel Macron tacle "l’irresponsabilité" et "l'égoïsme" des anti-vaccins (VIDEO)
Nicolas Bedos estomaqué face à des images de son père, Guy Bedos, qu'il n'avait jamais vues (VIDEO)
Philippe Lellouche s'en prend à la Nuit des Molières : "C'est ch… à mourir !" (VIDEO)
"Voilà une icône" : Jacques Dutronc se confie avec tendresse au sujet de Françoise Hardy
Le témoignage glaçant de Mila dans Sept à huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles