L'Eintracht Francfort a vécu une semaine compliquée avant d'affronter l'OM

Battu coup sur coup par le Sporting (0-3) en Ligue des champions puis par Wolfsburg (0-1) en Bundesliga, l'Eintracht Francfort joue déjà gros ce mardi soir face à l'OM au Vélodrome.

L'Eintracht Francfort sort d'une mauvaise semaine. Il a en effet subi deux revers de rang à domicile sans marquer de but (0-3 mercredi contre le Sporting en C1, puis 0-1 samedi face au VfL Wolfsburg en Championnat). Deux rencontres au cours desquelles le club allemand a montré notamment des signes de fébrilité sur le plan défensif.

lire aussi

Tout Marseille attend ça

« Au niveau offensif, nous avons été nuls, a résumé Oliver Glasner, son entraîneur, ce week-end. Nous n'avons jamais su trouver la profondeur et, dans les duels, nous n'avons pas su nous imposer. Quant à nos coups de pied arrêtés, ils ont été désastreux. Il faut que je secoue mes joueurs, sinon nous allons connaître une désillusion supplémentaire à Marseille. »

Pour éviter de tomber dans la crise et retrouver le chemin de la victoire, le technicien autrichien devrait modifier son système de jeu et repasser à trois derrière, un choix dicté par les absences de ses deux arrières gauches de métier (Luca Pellegrini et Christopher Lenz, qui souffrent de problèmes musculaires) avec le retour comme titulaire du Japonais Makoto Hasebe (38 ans). Souffrant de problèmes musculaires depuis dix jours, le capitaine Sebastian Rode a repris l'entraînement hier. Il va réintégrer le groupe mais sera trop juste pour être aligné au coup d'envoi.

lire aussi

Francfort a l'accent français

Randal Kolo Muani (attaquant de Francfort) : « J'essaie juste de jouer mon jeu »