Leipzig se qualifie pour les 8es après sa victoire face au Chakhtior, Nkunku et Simakan décisifs

Nkunku, buteur et passeur décisif, célèbre avec André Silva. (A. Szmigiel/Reuters)

Dans le sillage d'un Christopher Nkunku décisif (1 but et une passe décisive), Leipzig s'est largement imposé face au Chakhtior Donetsk (4-0) ce mercredi en Ligue des champions. Les Allemands finissent deuxièmes du groupe F, juste devant les Ukrainiens, reversés en Ligue Europa.

Leipzig accède aux huitièmes de finale de Ligue des champions. Dans une « finale » pour la deuxième place du groupe F, les hommes de Marco Rose ont plus que fait le boulot face au Chakhtior Donetsk (4-0). Christopher Nkunku, omniprésent dans le jeu, a marqué son troisième but en Europe cette saison et a délivré une passe décisive. Mohamed Simakan s'est lui aussi illustré avec une passe décisive.


Le match : 4-0

En Pologne à cause de la guerre, les supporters ukrainiens n'ont eu que peu de matière pour s'égosiller. Devant des tribunes clairsemées, les joueurs du RB Leipzig ont rapidement pris la mesure de leur adversaire. C'est Timo Werner, bien lancé qui par Christopher Nkunku qui a allumé la première mèche, repoussée par Trubin (10e). Mais dès la minute suivante, l'ancien Parisien s'est fait justice dans un remake de l'action. Après un nouveau décalage pour Werner, qui a encore buté sur le portier ukrainien, l'ancien Parisien a cette fois suivi et ouvert le score dans un but vide (11e).


lire aussi

Le film de Chakhtior-Leipzig

Toujours dominateur, malgré la sortie sur blessure de Werner (15e), Leipzig n'est parvenu à doubler la mise qu'au retour des vestiaires. Simakan a envoyé une chandelle et après un cafouillage, André Silva s'est retrouvé tout heureux de mettre son pied en opposition pour faire le break.

Dominateurs dans le jeu et l'intensité, les Allemands ont profité d'un contre éclair pour creuser l'écart. Nkunku, trouvé entre les lignes, a parfaitement lancé Szoboszlai qui a éliminé Trubin pour marquer dans un but vide (63e). Les Ukrainiens, sonnés, ont bu le calice jusqu'à la lie avec un bijou de Dani Olmo. Après une combinaison sur coup franc, l'Espagnol s'est retrouvé seul sur le côté droit de la surface et en a profité pour enrouler son ballon dans le petit filet opposé (68e).

Rarement en difficulté, la défense allemande a tout de même senti un léger frisson sur une frappe de Mudryk (73e). Le prodige ukrainien (21 ans) a frappé fort à l'entrée de la surface et si Blaswich était battu, la frappe de l'ailier n'est pas retombée suffisamment vite. Leipzig finit donc deuxième du groupe F, à un point du Real Madrid, qui giflé le Celtic (5-1).


lire aussi

Le classement du groupe F


Le joueur : Christopher Nkunku

Christopher Nkunku était partout ce mercredi soir. Omniprésent dans le jeu, le Français a régalé ses partenaires de subtiles déviations et passes en profondeur. Facile techniquement, il a imprimé le rythme de la rencontre dans un rôle plus reculé qu'à l'accoutumée tout en restant le premier défenseur de son équipe. Ce qui ne l'a pas empêché d'ouvrir le score et de mettre les siens sur de bons rails en étant à l'affût d'une frappe de Werner repoussée. Puis d'offrir un caviar à Szoboszlai sur une nouvelle déviation tout en finesse pour le 3-0.


lire aussi

Toute l'actualité de la Ligue des champions