Lenglet, Giroud, Griezmann et toutes les réactions des Bleus après la qualification

Après leur prestation inquiétante face à la Moldavie, les Bleus affrontent l'Albanie, dimanche. Vont-ils réussir à garder la 1ère place du groupe H ?
Après leur prestation inquiétante face à la Moldavie, les Bleus affrontent l'Albanie, dimanche. Vont-ils réussir à garder la 1ère place du groupe H ?

Clément Lenglet, défenseur de l'EDF : 

"Une erreur de ma part. J'essaye de la dévier pour Steve Mandanda en une touche. Malheureusement je la joue mal, et après je perds un peu mes repères en étant un peu perturbé par la trajectoire du ballon. Je remets une tête au pire endroit possible, du coup l'attaquant me gagne la position puis il marque le but malheureusement (...) On a mal commencé le match, en encaissant ce but et puis dans les intentions. Je trouve qu'on n'a pas été assez tranchants et aggressifs dans la manière d'attaquer, et je parle de tout le monde. Ensuite on a eu une discussion assez forte à la mi-temps où il a fallu recadrer certaines choses et ensuite ça s'est mieux passé je trouve en deuxième. On s'est procuré plus d'occasions, on a su passer par les côtés en amenant des centres devant le but et ça a payé, parce qu'on a la qualité après pour faire la différence". (M6)

Olivier Giroud, attaquant de l'EDF : 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Je suis content d'avoir marqué. Mais on aurait pu marquer bien avant ce pénalty. Ce match n'a pas été entamé comme on aurait du le faire, tout simplement. Beaucoup trop de manque d'aggressivité dans tout ce qu'on aurait dû faire. Dans les intentions, dans les duels, dans la prise de décision et la volonté de bien faire les choses. Après en deuxième il y avait beaucoup d'intensité et de justesse, avec de bien meilleures intentions. On s'est crée beaucoup d'occasions, on a parfois manqué de réussite et de réalisme à certains moments, mais ce pénalty fait du bien. Le problème contre les équipes comme celles-ci, c'est qu'il faut savoir donné les solutions en profondeur, pas seulement venir dans les pieds. C'est ce que le coach a souligné à la mi-temps, il voulait plus de mouvement des quatre offensifs". (M6)

Antoine Griezmann, attaquant de l'EDF : 

"C'est vrai qu'on n'a pas fait un bon match. On n'était pas dedans, surtout en première période. Après en deuxième le coach à la mi-temps nous a boosté donc on a réagi un peu. Mais quand même cela se voyait qu'on était pas bien, surtout dans les derniers gestes. On est allé chercher cette victoire et je pense qu'on ne peut retenir que ça ce soir. On va essayer d'aller gagner là-bas (en Albanie, dimanche), ça va être compliqué. Ce sera le match de leur saison. Il faut bien récupérer, on a peu de temps pour le faire, mais il faudra être prêt pour gagner parce que ce qui nous intéresse c'est la première place. Il n'y a pas d'explications, parfois t'es pas bien et aujourd'hui ca a été le cas. Après il faut pas chercher des excuses, savoir si il manquait des cadres ou non. On n'était pas dedans ce soir et il faudra faire un meilleur match pour assurer la première place." (zone mixte)

Benjamin Pavard, défenseur de l'EDF : 

"On s'attendait à un match compliqué, la Moldavie joue à cinq derrière avec des lignes très resserrées. En première mi-temps on n'a pas du tout été à notre niveau, elle n'a pas été très bonne. En deuxième mi-temps on a rectifié le tir. On a mis plus d'intensité, on s'est projeté plus vers l'avant et il y avait plus de mouvement. Donc voilà, on voulait gagner ce soir. C'est chose faite. On va retenir les trois points. On est premiers, on va vite récupérer pour aller en Albanie et terminer à cette place (...) On n'a pas pensé à la qualification. C'est vrai qu'on enchaîne les matches, mais voilà on va pas se cacher derrière ça, on est des professionnels". 

À lire aussi