Lennard Kämna remporte la troisième étape du Tour des Alpes

·2 min de lecture

Parti dans une échappée de sept coureurs, Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe) est parvenu à faire la différence dans les deux derniers kilomètres pour s'imposer lors de la troisième étape du Tour des Alpes.

C'était une étape idéale pour permettre à l'échappée d'aller au bout sur le Tour des Alpes et Lennard Kämna a su pleinement en profiter. Présent dans le groupe de tête qui a conservé une belle avance sur les favoris tout au long de cette troisième étape entre Lana et Villabassa, l'Allemand de 25 ans a signé sa deuxième victoire de la saison après celle sur le Tour d'Andalousie en février. Pello Bilbao (Bahrain Victorious) conserve la tête du général.

lire aussi

Le classement de la troisième étape

Vadim Pronskiy (Astana) a été le premier à prendre ses distances parmi les échappés (partis à douze) après la montée du Passo Furcia (7,9 km à 7,6 %) à 20km de l'arrivée. Mais le Kazakh s'est finalement fait rejoindre par six coureurs dont celui de Bora-Hangroshe. Après une première attaque lancée à 2km de la fin, Känma a redonné un coup d'accélérateur pour creuser un écart suffisant à 900m de la ligne d'arrivée et s'offrir la victoire d'étape, devant Andrey Amador (Ineos, +0'03) et Jonathan Lastra (Caja Rural, +0'04).

lire aussi

Le classement de la troisième étape du Tour des Alpes

Pas de changement au classement général

Si l'échappée a pu aboutir, c'est parce qu'elle ne mettait pas en danger les coureurs en lutte pour le maillot vert de leader. Le groupe des favoris, composé notamment de Pello Bilbao (1er) et Romain Bardet (2e), n'a jamais été menacé au général par les coureurs en tête de course (+0'57). Le leader de la Bahrain Victorious reste donc premier au classement général, devant Romain Bardet.

Le Français de l'équipe DSM est toujours à six secondes de l'Espagnol. Malgré les difficultés du jour, Bardet est satisfait de sa course : « Aujourd'hui, ce n'était pas très propice. Il fallait être devant avant la dernière ascension, mais avec 10 km vent de face, c'était plutôt favorable au regroupement. J'avais envie de me faire plaisir, mais c'était pas vraiment une étape où il fallait aller à fond. Le reste de la semaine est aussi très dur, avec le Giro qui arrive il faut se préserver. »

Bardet : « Une journée peu propice »

lire aussi

Le classement général du Tour des Alpes 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles