Comment Lens va accueillir Kylian Mbappé, star du PSG et des Bleus

Kylian Mbappé lors de Lens-PSG (1-1), la saison dernière. (E. Garnier/L'Équipe)

L'entrée de la star de l'équipe de France à Bollaert-Delelis devrait être saluée par le public artésien avant le coup d'envoi. Après, c'est une autre histoire.

Ce dimanche soir, Kylian Mbappé étrennera sa première sortie en L1 sur terrain adverse depuis sa finale de Coupe du monde spectaculaire où sa notoriété a été décuplée. Les supporters lensois sont divisés quant à l'attitude à adopter pour saluer les exploits de la star de l'équipe de France. Et n'ont donc pas arrêté de position officielle.

lire aussi : Calendrier et résultats de la Ligue 1

D'un côté, il y a les plus fervents qui ne veulent rien entendre : Mbappé est un joueur du Paris-SG. Pas question de lui laisser penser qu'il arrive en terrain conquis. S'il faut l'encourager, ils attendront qu'il revienne vêtu du maillot bleu frappé de deux étoiles. Ou alors, il sera nécessaire de se déplacer au Parc des Princes pour se délecter des accélérations du phénomène.

lire aussi : Le classement

L'autre partie des fans sang et or est plus modérée. Elle entend réserver un accueil chaleureux à l'attaquant parisien. Il devrait être applaudi comme il se doit lors de sa sortie pour l'échauffement. Mais quand la rencontre démarrera, le chauvinisme reprendra ses droits. Là, il y a des chances que le silence escorte ses fulgurances. Voire qu'il soit sifflé par crainte.

Pour Franck Haise, il n'y a pourtant pas lieu de s'inquiéter. « Les supporters lensois et le public de Bollaert sont d'abord des amoureux du foot, du jeu, affirme le manager général. Je pense qu'ils réserveront un bel accueil à Kylian parce qu'il le mérite. Il a fait beaucoup de bonnes choses pour l'équipe de France. »

Seko Fofana est du même avis : « Nos supporters savent accueillir. On est très reconnaissants de ce qu'il a pu faire pendant la Coupe du monde. Mais pas seulement. C'est l'image qu'il incarne aussi en dehors du terrain qu'il faut respecter. C'est un très grand joueur. Et cela reste un plaisir de jouer face à lui. »

« C'est difficile à appréhender, conclut le défenseur Jonathan Gradit. À vrai dire, on a tous vibré pendant la Coupe du monde. On a tous été derrière lui et l'équipe de France. On est reconnaissants vis-à-vis de ses performances. On sait parfois que les adversaires ne sont pas forcément très bien accueillis ici. Il sera peut-être applaudi pendant l'échauffement. Après, il n'y aura plus de copain. Ce qui n'enlèvera rien à tout ce qu'il a fait. Mais connaissant Bollaert, je pense que les gens seront quand même bienveillants à son encontre. »