L'entraîneur de la réserve de Montréal viré seulement 15 heures après sa prise de fonction

Photo et légende prétexte (je ne trouvais pas de photo du coach, j'ai donc mis un tweet en media principal). (S. Navarro/Sam navarro-usa today sports)

Le CF Montréal a annoncé mardi le licenciement de Sandro Grande, l'entraîneur de l'équipe réserve. Le club l'avait pourtant engagé 15 heures auparavant, mais des propos sur le gouvernement du Québec tenus en 2012 lui ont valu son éviction.

Voilà un revirement de situation insolite. Le CF Montréal a annoncé lundi soir l'arrivée de Sandro Grande sur le banc de l'équipe réserve. Mais 15 heures plus tard, le Québécois de 45 ans se voyait remercié, la faute à des propos datant de 2012 sur les réseaux sociaux. À l'époque, une attaque à l'arme à feu visait le gouvernement du Québec. Le tireur avait manqué d'abattre la Première ministre, mais avait blessé plusieurs personnes. Sandro Grande avait réagi : « La seule erreur que le tireur a commise, c'est de rater sa cible. La prochaine fois mon gars ! J'espère ! »


Ces propos ont suscité sa mise à pied, en dépit de ses excuses au gouvernement et à son ancien employeur.

lire aussi : Toute l'actu de la MLS