L'entraîneur Raul Gonzalez ne sera pas conservé par le Paris-SG au terme de la saison

Raul Gonzalez est en poste à Paris depuis l'été 2018. (B. Paquot/L'Équipe)

INFO L'ÉQUIPE. Le PSG ne prolongera pas le contrat de son entraîneur Raul Gonzalez, qui prend fin au terme de la saison. Pour lui succéder, le club de la capitale serait sur la piste d'un autre Espagnol, Xavi Pascual, actuellement au Dinamo Bucarest.

Révolution en vue au Paris-Saint-Germain. Selon nos informations, le club de la capitale ne conserverait pas l'entraîneur espagnol Raul Gonzalez au terme de son contrat, en juin prochain.

En poste depuis l'été 2018, le technicien espagnol (52 ans) souhaitait poursuivre l'aventure à Paris, où il apprécie les excellentes conditions de travail et où il se plaît en famille avec son épouse et leurs deux filles adolescentes. Mais ses dirigeants souhaiteraient entamer un nouveau cycle, dans un contexte économique moins favorable qu'à l'arrivée de Gonzalez il y a quatre ans.

Le francophile et francophone Pascual cibléPour le remplacer, le PSG aurait jeté son dévolu sur l'un de ses compatriotes : Xavi Pascual, l'ancien coach du Barça aujourd'hui en poste au Dinamo Bucarest. Le Catalan (54 ans), triple vainqueur de la Ligue des champions lors de son long mandat à la tête des Blaugranas (2009-2021), s'est engagé dans la capitale roumaine jusqu'en 2024, mais les dirigeants parisiens ont bon espoir qu'il puisse se libérer de son contrat. L'aventure semble en tout cas fortement tenter le francophile et francophone Pascual.

lire aussi : Toute l'actualité du handball

D'autres pistes mèneraient à l'entraîneur suédois du FC Porto Magnus Andersson ou à un autre Espagnol, Chema Rodriguez, en fin de bail à Benfica au terme de la saison mais qui doit ensuite diriger à plein temps l'équipe nationale de Hongrie.

Gonzalez, exceptionnel en Championnat, mitigé en Ligue des championsArrivé à Paris en provenance du Vardar Skopje, avec qui il avait remporté la Ligue des champions 2017 en battant... le PSG en finale (24-23), Raul Gonzalez a obtenu des résultats exceptionnels en Championnat de France, alors que le niveau y est désormais extrêmement relevé : quatre titres de champion (assortis de deux Coupes de France et d'une Coupe de la Ligue) et seulement 3 défaites concédées en 114 matches, avec en point d'orgue une saison dernière parfaite à 30 victoires en 30 journées.

Mais en Ligue des champions, les résultats de ce brillant tacticien ont été jusqu'à présent mitigés. Le Castillan n'a pas réussi à décrocher la couronne européenne dont rêvent désespérément les actionnaires qatariens. Sous sa direction, Paris a été éliminé en demi-finales par Barcelone en 2020 (32-37) et Aalborg en 2021 (33-35) et a manqué deux fois le Final Four, sorti en quarts par Kielce en 2019 (24-34, 35-26) et par Kiel la saison passée (30-30, 32-33).

lire aussi : Raul Gonzalez, le cerveau du PSG

Il lui reste encore une possibilité d'y parvenir cette saison, même si le PSG, actuel 2e du groupe A derrière Veszprem, ne figure plus parmi les principaux favoris après le départ l'été dernier de ses piliers Mikkel Hansen, Nedim Remili ou Vincent Gérard.

L'homme de Valladolid pourrait rebondir à Szeged, où il succéderait à son mentor Juan Carlos Pastor, qui ne sera pas non plus conservé l'été prochain. Comme relaté par des médias magyars ce mardi, le club champion de Hongrie aurait approché le technicien parisien, mais les négociations n'en seraient qu'à leurs débuts selon nos sources.

Szeged, qui dispose de gros moyens financiers et d'une somptueuse nouvelle salle pour viser le Final Four de la Ligue des champions, aurait également manifesté son intérêt pour Jordi Ribera, le sélectionneur de l'Espagne.