Les Bleus maîtrisent la Serbie

EURO 2018 – Face à un adversaire déjà éliminé et démobilisé, l’équipe de France a fait le travail face à la Serbie (39-30) ce lundi soir à Zagreb. Les Bleus font un pas supplémentaire vers les demi-finales.

Les Bleus maîtrisent la Serbie (AFP).
Les Bleus maîtrisent la Serbie (AFP).

Les hommes de Didier Dinart reçus cinq sur cinq dans cet Euro. L’équipe de France poursuit son sans-faute dans le tournoi après sa large victoire (39-30) face à une équipe serbe sur courant alternatif. Il faudrait un concours de circonstances très défavorables aux Bleus pour les priver du dernier carré. Place maintenant à une toute autre opposition mercredi face au pays hôte, la Croatie. 

Calée entre la Suède et la Croatie, l’opposition face à la Serbie avait tout du match piège. Il n’en a rien été. D’abord accrochés par des adversaires rugueux (rouge de Marsenic à la 2e), les Bleus ont été menés au score (4-6, 11e). Passé ce moment de flottement (4 ballons perdus dans les 10 premières minutes), ils ont resserré les boulons en défense et lâché les chevaux en attaque pour creuser l’écart. Aidée par le repli défensif douteux des Serbes et les nombreuses exclusions de deux minutes, la France a vite affiché jusqu’à +7. À la pause, les coéquipiers de Luka Karabatic menaient logiquement (19-12).

Opération portes ouvertes
Il y a deux jours face à la Suède, les défenses avaient clairement pris le pas sur les attaques. Ce fut tout le contraire face à la Serbie. Au fil des minutes, les défenses ont baissé de pied laissant les tireurs adverses briller. Démobilisés car déjà éliminés, les Serbes n’ont jamais fait le poids dans cette partie. Une faible opposition qui a permis à Didier Dinart de procéder à une large revue d’effectif. Caucheteux et Tournat ne se sont pas cachés. Héros du match face aux Scandinaves il y a deux jours, Vincent Gérard, touché au pouce, n’a joué que vingt minutes. Tout sourire sur le banc, sa présence face à la Croatie mercredi n’est pas remise en cause.

Luka Karabatic est bien là
Après un retour à la compétition raté face à la Suède, avec un carton rouge précoce, le frère de Nikola a soigné ses stats. Le joueur du PSG, élu homme du match, a pesé en attaque malgré ses deux sanctions pour deux minutes. Encourageant pour la suite du tournoi.

La France qualifiée dès lundi soir ?

À lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages