Les dessous de l'éviction d'Hatem Ben Arfa du PSG

LIGUE 1 – Depuis le 5 avril 2017, Hatem Ben Arfa n’a plus porté le maillot du PSG. Dans une longue enquête, France Football dévoile les tenants et aboutissants de cette affaire.

Entre Unai Emery et Hatem Ben Arfa, le courant n’est jamais passé.
Entre Unai Emery et Hatem Ben Arfa, le courant n’est jamais passé.

Un match de Coupe de France contre Avranches ponctué d’un doublé et d’une passe décisive. Voilà le dernier match joué par Hatem Ben Arfa avec le club parisien. Dans son numéro à paraître ce mardi, France Football dévoile les raisons de l’éviction du joueur. Ce que l’on savait déjà, c’est que cette mise au placard a officiellement débuté lorsque Ben Arfa a interpellé le Cheick Tamim Al-Thani à la fin d’un entraînement. On était alors en début avril 2017 et le Français s’est plaint de ne jamais pouvoir joindre le président Nasser Al-Khelaïfi. C’était censé être une blague, Al-Khelaïfi n’a pas ri et a décrété dans la foulée qu’Hatem Ben Arfa ne rejouerait plus avec le PSG. Un an plus tard, le milieu est écarté du groupe match après match.

France Football révèle que Ben Arfa, jamais le dernier pour faire des blagues, ne se privait pas d’imiter Unai Emery devant ses coéquipiers. Lesquels ne boudaient pas leur plaisir. Emery l’a appris et cela n’a pas arrangé une situation déjà conflictuelle entre les deux hommes. Peu après la fameuse débâcle de Barcelone (1-6), Hatem Ben Arfa aurait ainsi dit à son entraîneur qu’il ne dépasserait pas les huitièmes de finale de la Ligue des champions, même avec la meilleure équipe du monde.

Soutenu par le vestiaire

Au sein d’un club qui a cherché à le faire partir dès décembre 2016 (soit six mois après son arrivée), Ben Arfa n’a eu de cesse de jouer la provocation. En réponse, il a été envoyé avec la réserve et s’est vu infliger une amende de 100 000€ pour avoir raté le mini-stage à Doha en décembre 2017. L’ancien lyonnais a en revanche toujours pu compter sur le soutien de ses coéquipiers à l’image de Daniel Alves qui le surnomme “Fenomeno”. Le latéral brésilien aurait ainsi demandé à Antero Henrique et Maxwell de mettre un terme à cette situation.

Autre indiscrétion de France Football, Hatem Ben Arfa réfléchit à la façon de célébrer “l’anniversaire” de son dernier match avec le PSG. Il envisage ainsi d’arriver jeudi dans le vestiaire avec des pizzas à partager avec le groupe. Sans doute la dernière provocation pour le joueur qui a annoncé qu’il quitterait le club à la fin de la saison.