L'Espagne de Lorenzo Brown élimine la Lituanie et rejoint les quarts de finale de l'Euro

L'Espagne de Lorenzo Brown élimine la Lituanie et rejoint les quarts de finale de l'Euro

L'Espagne, championne du monde en titre, s'est appuyée sur les 28 points de son meneur naturalisé Lorenzo Brown pour dominer la Lituanie en prolongation (102-94 a.p.) ce samedi et rejoindre le top 8 de l'Euro.

Il y avait Bo McCalebb, meneur naturalisé de la Macédoine qui, en 2011, avait bouté la Lituanie hors de son Euro en inscrivant 23 points en quarts de finale. Désormais, les nuits baltes seront hantées par le visage et le souvenir de Lorenzo Brown. Lors du remake de la finale de l'Euro 2015, le nouveau chef d'orchestre de l'Espagne a inscrit 18 de ses 28 points dans le money-time du temps réglementaire puis en prolongation, pour offrir à la Roja la victoire sur la Lituanie après un match étouffant (102-94 a.p.).

Rudy Fernandez toujours fringant

Un résultat qui rappelle à tous ceux qui avaient rangé cette Espagne à l'effectif très diminué au placard avant même le début de la compétition que la Roja s'appuie sur une tradition et une culture assez fortes pour être capable de regarder tout le monde dans les yeux. À l'image du leadership et des paniers du dernier historique de la bande, Rudy Fernandez, auteur, à trente-sept ans, de plusieurs banderilles et d'une passe décisive (13 points, 3/6 à 3 points) au moment où les champions du monde étaient en train de glisser (68-74, 33e).

lire aussi

Résultats et programme de la phase finale de l'Euro

Mais c'est bien le meneur de jeu de l'Unics Kazan (13,8 points, 6,1 passes en Euroligue) qui a ensuite posé sa main sur la partie. Ignas Brazdeikis (17 points, 7 rebonds) avait obtenu, sur une claquette miraculeuse, le temps supplémentaire. En vain. L'Américain natif de Roswell (Georgie) y a éteint les espoirs lituaniens en alternant drives, tirs extérieurs, paniers avec faute et passes décisives, notamment celle pour Willy Hernangomez, qui mettait un point final au suspens (100-94, 44e).

La Roja reste sur six médailles de rang dans les Championnats d'Europe (dont l'or en 2009, 2011 et 2015, en France). Elle n'a pas manqué un top 8 continental depuis 1977. Mardi, l'Espagne affrontera en quarts de finale le vainqueur du duel entre la Finlande et la Croatie, disputé dimanche (14h45). Avec dans le viseur une demi-finale potentielle contre l'hôte allemand, ou la Grèce, grandissime favorite de son huitième contre la République tchèque (dimanche 20h45).

lire aussi

Toute l'actualité de l'Euro