L'Espagne privée de la Coupe du monde 2023 après le rejet de son appel

L'Espagne ne participera pas à la Coupe du monde 2023. (P. Le Segretain/Presse Sports)

Privée du Mondial 2023 à cause de l'inéligibilité d'un de ses joueurs, l'Espagne a vu son appel rejeté par la Commission indépendante. Elle ne participera donc pas à la Coupe du monde en France.

L'appel de l'Espagne contre sa sanction de 10 points, la privant de la Coupe du monde de rugby 2023, pour avoir aligné un joueur inéligible en matches de qualification a été rejeté. « La commission d'appel indépendante a examiné la décision initiale de la commission judiciaire indépendante sur la base des preuves dont elle disposait, a déclaré World Rugby dans un communiqué. Après avoir examiné les soumissions détaillées de la Fédération espagnole et de World Rugby, la commission d'appel indépendante a rejeté l'appel. »

World Rugby a déclaré qu'en ce qui concerne la qualification pour la Coupe du monde, le retrait de 10 points appliquée au tableau de qualification européenne par la commission judiciaire indépendante est maintenu. Cela signifie donc que la Roumanie se qualifie en tant qu'Europe 2 dans la poule B du Mondial 2023, en remplacement de l'Espagne. Le Portugal remplace quant à lui la Roumanie lors du tournoi final de qualification, prévu en novembre 2022.

Plus d'appel possible

Le conseil d'administration de la Fédération espagnole de rugby (FER) a déclaré en avril que trois membres du club de rugby d'Alcobendas avaient falsifié une copie du passeport de Gavin van den Berg, d'origine sud-africaine, afin de lui donner le droit de jouer. L'Espagne avait obtenu une place pour la Coupe du monde pour la première fois depuis 1999 après avoir terminé deuxième du Championnat d'Europe, mais a été disqualifiée du Mondial en France pour avoir aligné Van den Berg lors de deux matches des éliminatoires.

World Rugby a ouvert une enquête après qu'une plainte concernant l'éligibilité de Van den Berg a été déposée par la Roumanie, qui avait raté la qualification automatique après avoir terminé juste derrière l'Espagne. Le vice-président de la FER, Jose Maria Epalza, a déclaré que la Roumanie avait remis à World Rugby une photo de Van den Berg lors d'un mariage en Afrique du Sud en 2019 deux semaines avant son départ supposé pour l'Espagne, selon la date figurant sur la copie du passeport du joueur fournie à la fédération. Pour être éligible, Van den Berg aurait dû passer 36 mois à résider en Espagne, dont au moins 10 mois chaque année.

Van den Berg, cependant, avait passé plus de deux mois hors d'Espagne en 2019. Il n'a pas commenté les allégations, mais un comité judiciaire indépendant a déclaré que ses timbres de voyage avaient été falsifiés à l'insu de l'Espagne ou du joueur. Conformément aux règlements de World Rugby, la décision de la Commission d'appel indépendante est définitive, sans autre droit d'appel.

lire aussi

Toute l'actu du rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles