L'Espagne, la Slovénie et la Grèce qualifiées pour le Mondial 2023, la Turquie éliminée

Ziga Samar et la Slovénie disputeront le Mondial 2023 où ils devraient pouvoir compter sur leur star Luka Doncic. (FIBA)

En plus de la France, cinq sélections européennes ont décroché leur ticket pour la Coupe du monde 2023 (25 août - 10 septembre) lundi soir dont l'Espagne, la Slovénie et la Grèce. Battue par la Serbie (76-77), la Turquie ne verra pas le Mondial.

De retour en sélection turque en l'absence de Shane Larkin, Scottie Wilbekin a failli enfiler le costume de héros pour son pays d'adoption. Auteur de 22 points lundi soir à Belgrade contre la Serbie, le meneur de Fenerbahçe a eu la balle de match pour préserver les espoirs de qualification de la Turquie au Mondial 2023. Mais son « floater » au buzzer a rebondi sur le cercle. Huitième de finaliste à l'Euro, éliminée in extremis par les Bleus, l'équipe d'Ergin Ataman ratera la Coupe du monde pour la première fois depuis 1998, victime d'un groupe I très relevé où figurent aussi la Grèce et la Lettonie, déjà qualifiées.

Le tir raté de Wilbekin a conclu une séquence brûlante entre Turcs et Serbes. En danger lors de cette fenêtre, les deux sélections ont pu compter sur le renfort de plusieurs joueurs d'Euroligue comme Marko Guduric, décisif pour la Serbie (18 points). Mais Vasilije Micic, attendu comme le Messie à Belgrade, est resté à la maison.

Une décision prise par son club, l'Efes Istanbul, entraîné par... Ergin Ataman, son adversaire potentiel lundi soir. « Ce n'était pas une provocation. Nous sommes dans une situation difficile sans Larkin (l'autre star de l'Efes). Micic est notre seul meneur et il était légèrement blessé », s'est défendu le sélectionneur turc après la rencontre.

lire aussi : Le classement des groupes de qualification

La Slovénie prend sa revanche, l'Espagne défendra son titreVictorieuse, la Serbie (5 victoires - 3 défaites) est en ballotage favorable pour accrocher le dernier ticket disponible dans le groupe I. Déjà qualifiée, la Lettonie (7-1) a été rejointe par la Grèce (5-3), à l'arraché. Les renforts d'Euroligue, dont Nick Calathes (13 points, 10 passes) et Giannoulis Larentzakis (20 points), ont sauvé la mise des Hellènes face aux Belges (72-70), portés par l'arrière de l'Asvel, Retin Obasohan (30 points).

Principale victime des qualifications pour le Mondial 2019 alors qu'elle était championne d'Europe mais privée de Luka Doncic et Goran Dragic lors des fenêtres, la Slovénie tient son ticket pour l'édition 2023. Victorieuse de l'Allemagne (81-75) déjà qualifiée, elle s'est appuyée sur le naturalisé Jordan Morgan (22 points, 13 rebonds) pour gommer la déception d'il y a trois ans.

lire aussi : Toute l'actualité du basket-ball

Enfin, dans le groupe K, celui des Bleus, la Lituanie a sécurisé sa place pour le Mondial en allant battre le Monténégro (65-56). Et dans le groupe L, l'Italie et l'Espagne sont les dernières qualifiées de la soirée. La formation de Gianmarco Pozzecco a renversé la Géorgie (85-84) dans les dernières minutes grâce à deux tirs primés du meneur Marco Spissu (15 points, 8 passes). Un succès qui envoie l'Espagne, championne du monde et championne d'Europe en titre, défendre sa couronne l'été prochain aux Philippines, en Indonésie ou au Japon.