L'Espagnole Laia Sanz, star du Dakar, veut faire changer les mentalités dans son sport

Jean-Pierre Blimo
·1 min de lecture

Elle règne sans partage depuis dix ans sur le Dakar. Laia Sanz, 35 ans, fait partie des rares femmes engagées sur le Dakar. Très connue dans son pays, l'Espagnole est fière de montrer ses talents dans un pays où les femmes n’ont le droit de conduire que depuis deux ans et demi, avec l’autorisation de leur mari ou de leur père. Laia Sanz fait partie des quatre femmes, qui ont pris le départ du Dakar à moto, quatre femmes sur les 16 que compte le rallye-raid, toutes catégories confondues. L'Espagnole en est certaine, elle peut faire progresser la cause des femmes dans la péninsule, au travers de cette épreuve soutenue et diffusée dans le pays par le régime Saoudien. "Je crois que je peux faire changer les femmes d'ici et faire changer un peu les mentalités. Je pense que c'est positif. C'est une bonne chose qu'il y ait des femmes compétitives ici", explique-t-elle.

Déjà dix victoires sur le rallye

Laia Sanz est très connue en Espagne, où ses dix victoires dans le classement féminin ont été relayées. "Le fait d'être une femme dans un monde avec tant d'hommes a fait que les gens me connaissent plus, cela attire l'attention. Si peu de femmes au guidon d’une moto sur le Dakar, c’est trop peu" regrette-t-elle. Et elle le reconnaît, elle se sent un peu seule : "Il y a peu de femmes dans ce sport, j'aimerais qu'il y en ait plus. Mais je (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi