L'eSport en plein boom grâce aux pilotes, selon Norris

Luke Smith
motorsport.com

La pandémie de COVID-19 ayant stoppé toutes les manifestations de sports mécaniques, plusieurs pilotes se sont tournés vers le simracing pour rester en forme et divertir le public. est impliqué en simracing depuis plusieurs années, et il a récemment participé aux différents Virtual GP de la F1 et aux "Not the GP" coproduits par Veloce Esports et Motorsport Games. On le retrouve également sur iRacing, et il participera notamment à l'épreuve d'IndyCar ce samedi soir à Austin.

Sur les dernières manches disputées sur F1 2019, le pilote McLaren a été rejoint par . S'exprimant à propos de la récente prise d'importance de l'eSport, Norris a expliqué qu'il ressent que les pilotes doivent être félicités pour s'être réunis et avoir pris le temps de courir ensemble.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Simon Pagenaud estime qu'iRacing peut beaucoup lui apporter

"En tant que pilotes, nous avons fait du bon travail également, en essayant de mettre en place ces compétitions, de se réunir et de créer des choses, ainsi que [participer] aux compétitions comme la F1 et les Not the GP", indique-t-il. "Les compétitions ont été bien organisées, mais il y a beaucoup de groupes WhatsApp entre les pilotes où l'on discute pour mettre le tout en place."

"Je pense que ça a aidé, mais en même temps, pour tout le monde, on ne peut pas faire grand-chose d'autre que parler de ces événements et les partager. Il n'y a pas vraiment d'histoires qui arrivent et dont vous pouvez parler. Je pense que tout le monde est un peu forcé à regarder de l'eSport car c'est la seule chose qui se passe maintenant. Mais en même temps, je pense que ça a énormément grandi ces dernières semaines, et ça continuera de grandir."

En plus des compétitions, Norris a participé à plusieurs reprises avec d'autres pilotes de F1 à des soirées plus fun, en streaming avec une forte interaction des fans. On pense notamment à une certaine soirée d'Euro Truck Simulator avec notamment Charles Leclerc... Pour Nicholas Latifi, l'eSport est une nouveauté, mais qu'il apprécie en attendant de faire ses débuts en F1.

"C'est une première expérience pour moi en eSport. J'ai de la chance d'avoir une configuration pareille chez moi. Pendant la pause ici, il faut juste rester alerte, et beaucoup s'entraîner physiquement. J'ai de la chance d'avoir une petite salle de sport à la maison, donc je ne dois pas quitter la maison et je peux rester confiné. Et puis j'ai ce simulateur qui me permet de découvrir le simracing pour la première fois. C'est vraiment très cool, j'ai beaucoup aimé les premières courses que j'ai faites l'autre jour. C'est bien plus sympa que ce à quoi je m'attendais, donc j'ai envie de continuer à y participer."

À lire aussi