L'essentiel de la nuit en NBA : Kevin Durant et Donovan Mitchell très en vue, fin de série pour Luka Doncic

Kevin Durant, balle en main. (B. Penner/USA Today Sports)

Le triple-double réussi par Kevin Durant mercredi soir a permis à Brooklyn de se relancer à domicile dans le derby de New York face aux Knicks (112-85). Donovan Mitchell a cartonné en vain à Sacramento tandis que Luka Doncic et les Dallas Mavericks sont restés muets à Orlando.

Le joueur : Kevin Durant dans tous les bons coupsC'est presque en toute décontraction que Kevin Durant a propulsé les Brooklyn Nets vers une grosse victoire à domicile contre les New York Knicks (112-85). Aussi efficace individuellement (29 points à 10 sur 19 au tir) que soucieux d'impliquer ses partenaires (12 passes), l'ailier a terminé la soirée avec un triple double (12 rebonds en plus) validé en seulement 35 minutes de jeu.

Il y avait certes peu d'opposition en face, matérialisée par un premier quart à sens unique (38-22, 12e) mais « .D. » a comparé la période actuelle des Nets, qui se remettent tout juste d'une folle semaine animée par l'affaire Kyrie Irving et le licenciement de Steve Nash, à « une lune de miel ». « Nous voulons continuer à trouver des manières d'être meilleurs, de transformer nos faiblesses en forces et de grandir à partir de ça », ajoutait Durant. Dans son sillage, Seth Curry, frère de Stephen (Golden State Warriors) a trouvé l'inspiration au tir (6 sur 11 à trois points, 23 points au final).

lire aussi : Les Milwaukee Bucks à la relance, le Utah Jazz continue de dominer à l'Ouest

L'autre joueur : Donovan MitchellTroisième meilleur marqueur de la Ligue (31,9 points par match en moyenne), Donovan Mitchell a encore fait forte impression sur le parquet des Sacramento Kings : 38 points à 16 sur 28 au tir (6 sur 14 à trois points), accompagnés de 5 rebonds et 4 passes. Seul regret sur le plan individuel ? Aucun lancer franc tenté, secteur dans lequel les Californiens ont été très supérieurs (30 sur 35 contre 17 sur 20 pour les Cavs). La rencontre, remportée par les Kings de Domantas Sabonis (21 points, 5 rebonds, 6 passes), s'est jouée en partie sur ce plan et sur l'incapacité des visiteurs à capitaliser sur l'avantage obtenu en début de quatrième quart après avoir compté jusqu'à quinze points de retard (victoire des Kings 127-120).

lire aussi : Toute l'actu de la NBA

La fin de série : Doncic n'a pas atteint la trentaineLa liste publiée par la NBA est longue de treize noms. Treize joueurs ayant atteint ou dépassé les 30 points inscrits mercredi soir. Parmi eux ne figurait pas le Slovène Luka Doncic, qui comme son équipe n'a pas trouvé les bonnes solutions sur le parquet de l'Orlando Magic (défaite 87-94). Tenu à 24 points (9 sur 29 au tir, 6 rebonds, 6 passes), Doncic n'a ainsi pas pu prolonger la série entamée depuis le début de saison. Jusque-là, il avait systématiquement inscrit trente points (neuf fois), affichant la deuxième meilleure série de l'histoire - en entame d'exercice - en la matière derrière Wilt Chamberlain (23 matches en 1962-1963). Le record absolu semble assez difficilement atteignable.