Lester Etien (Stade Français) : « L'an dernier, ce match, on l'aurait perdu »

Lester Etien disputait samedi après-midi son premier match de la saison. (MATTHIEU MIRVILLE/Presse Sports)

Lester Etien, l'ailier du Stade Français, sait que son équipe a été laborieuse dans sa victoire contre Bayonne (26-16), mais qu'il faut apprendre à remporter ce genre de duels.

Lester Etien (joueur du Stade Français) : « Cela n'a pas été simple contre cette équipe de Bayonne cravacheuse qui a craqué à la fin. Ils ont pris des cartons, et on a pu passer devant. Mais on doit montrer autre chose, si on joue comme ça à Lyon, ça ne passera pas. On avait les ressources physiques pour finir le match. C'était laborieux, et ce n'était pas terrible offensivement.

On a commis quelques petites erreurs techniques, notamment des passes qui n'arrivent pas... Il faudra être plus précis et mieux gérer les temps faibles et les temps forts. Et on a fait parfois des mauvais choix... L'an dernier, ce match, on l'aurait perdu. On a toujours en tête te top 6, et l'envie aller plus haut. »

lire aussi

Le film de Stade Français - Bayonne

Grégory Patat (entraîneur de Bayonne) : « Oui, c'est frustrant de ne rien ramener, même si on a eu que 25 % de possession. On a eu beaucoup de déchets en touche, on a eu peu de ballons, mais parfois on l'a jeté trop vite. Quand on n'a pas le ballon, on se met sous pression. On a mis beaucoup de courage à défendre mais parfois ça ne suffit pas. Quand on a le ballon, on arrive à être dangereux, on s'est créé des opportunités.

On a été courageux car le Stade Français a tapé pour ouvrir la porte. C'est bien mais il faut faire plus. On a montré que sur les uns contre uns on était solide, et le Stade Français n'a pas su débloquer les choses. Mon équipe a été performante dans ses séquences défensives, avec la possibilité de ralentir le ballon. Le top 14 va être un marathon, il a fallu injecter du sang neuf avec cinq nouveaux joueurs dans le huit de devant. »

Matthieu de Giovanni (joueur du Stade Français) : « On savait que Bayonne était venu avec des intentions, Bayonne savait qu'on avait terminé 11e du classement la saison passée. On est mal rentré dans le match. Petit à petit, on a pu mettre notre jeu en place, malgré des difficultés sur les rucks, et on a aussi peiné à concrétiser, on doit faire beaucoup mieux. Sur les rucks, on ne peut pas tout mettre sur la charnière. On n'a pas assez mis d'intensité dans les contacts. »

Camille Lopez (capitaine de Bayonne) : « Il y a beaucoup de frustration, on repart avec zéro point, on peut s'en prendre qu'à nous-même, et à moi-même avec ce carton jaune que je prends. Il coûte cher. On a trop fait d'erreurs. C'est notre deuxième sortie à l'extérieur, et on ne ramène rien. Il y avait quelque chose à faire car sans manquer de respect au Stade Français, ce n'était pas le meilleur Stade Français de l'histoire. On a mis du coeur, on avait l'état d'esprit mais ça ne suffit pas. Ce n'était pas un très beau match, il y a eu beaucoup d'approximations de notre part. »

lire aussi

Calendrier et résultats de la 3e journée de Top 14