L'Eto'o d'or

·1 min de lecture

C'est un trophée que peu de pays, et donc peu de joueurs peuvent se targuer de présenter sur leur curriculum vitæ. Au mois de septembre 2000, le Cameroun de Samuel Eto'o inscrit son nom dans la liste des rares nations à remporter les Jeux olympiques de football, marquant ainsi l'histoire du continent. Car les Lions indomptables ne représentent que la deuxième nation africaine à triompher dans cette épreuve, après le Nigeria lors de la session précédente quatre ans plus tôt. À Sydney, la sélection se présente avec des petits jeunes pas encore connus du monde du foot, comme Pierre Womé, Geremi, Patrick Suffo, Joël Epalle, Modeste M'Bami, Carlos Kameni et bien sûr Eto'o. Ce dernier, vingt et un ans et encore sous contrat au Real Madrid où il traîne son spleen face à la concurrence Nicolas Anelka/Fernando Morientes/Raúl, est même le moins âgé de la bande après Kameni et M'Bami. Il n'en est pas pour autant un nouveau, puisque…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles