L'Euro 2000 est-il le plus gros échec des Pays-Bas ?

SO FOOT
So Foot

L'Euro 2000 débute sur un paradoxe. À domicile, portés par une marée orange déchaînée et deux ans après leur ensorcelante Coupe du monde 1998 (défaite aux tirs au but contre le Brésil en demi-finales), les Pays-Bas sont donnés favoris de leur Euro. Logique ? Au vu de leur avant-Euro, pas vraiment. Les certitudes de 1998 ont été noyées dans une vase de onze matchs nuls (dont un joyeux bordel 5-5 contre la Belgique) en dix-sept matchs de préparation, tandis que le sélectionneur Rijkaard se présente à l'Euro sans avoir trouvé la bonne formule (quarante joueurs testés dans six systèmes tactiques différents). Après un succès fort heureux contre la République tchèque en ouverture de leur "poule de la mort", les Oranje appuient sur la pédale d'accélérateur face au Danemark (0-3) et terminent en roue libre contre les remplaçants français (3-2). Le collectif est encore tâtonnant, le onze de départ fluctuant, Cruijff et les médias…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi