L'exil de beauté de Julien Maggiotti

Quoi de plus beau pour un footballeur corse que de débuter sa carrière professionnelle sur la pelouse de Furiani ? Porter le maillot du Sporting Club de Bastia peut-être. Mais même avec le maillot orange frappé Lactel, Julien Maggiotti va vivre un rêve lors de cette première journée de Ligue 2. "C'est exceptionnel. Il faut se dire que j'y étais abonné pendant quinze ans, j'ai envahi le stade quand le Sporting montait du National en Ligue 2 puis en Ligue 1. Et puis, samedi, ce sera comme si j'étais à la maison. Il va y avoir ma famille et les jeunes que j'ai entraînés au Gallia Luciana (N3)", détaille Julien Maggiotti.

Âgé de 26 ans, il se serait bien vu fouler la pelouse d'Armand-Cesari un peu plus tôt. À la sortie du pôle espoir par exemple. Mais les portes se sont refermées devant lui. "Comme tous les joueurs, je pensais intégrer un centre de formation car on rentrait dans les catégories U16 et U17 nationaux. Mais…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles