La LFP lance une mission « indépendante » sur la sécurité dans les stades

Les supporters stéphanois le 29 mai après la défaite aux tirs au but de l'ASSE contre Auxerre, synonyme de relégation. (A. Réau/L'Équipe)

Inquiète des multiples débordements vécus cette saison, la LFP a demandé au spécialiste Alain Bauer un rapport sur les mesures urgentes à mettre en oeuvre pour endiguer la violence dans les stades.

Lors de l'assemblée générale de la LFP qui s'est tenue ce mercredi après-midi à Paris, le président Vincent Labrune a fait un rapide bilan de la saison. Il est, selon lui, positif dans de nombreux domaines, mais pas en matière de sécurité. « On avait des priorités et à ce titre, nous avons de nombreuses satisfactions. Le Championnat a été spectaculaire et on a battu le record de buts. Il y a du mieux en matière de compétitivité européenne même si on n'a pas gagné de trophée développe-t-il. On a fini troisième au classement de l'UEFA et on aurait même été deuxième si Marseille avait été en finale de Ligue Europa Conférence.

Vincent Labrune, président de la LFP

« On doit être les dirigeants d'un football moderne et innovant et en aucun cas ceux du chaos et de la guerre dans les stades »

« En matière économique, aujourd'hui, notre football est sauvé (grâce à l'apport de 1,5 milliard d'euros de CVC Capital Partners), a-t-il poursuivi. On a su créer un rebond pour nos clubs. Mais une fois que l'on a dit tout ça, on a une inquiétude majeure à court et à moyen terme en matière de sécurité. Il s'agit d'une priorité absolue. On doit être les dirigeants d'un football moderne et innovant et en aucun cas ceux du chaos et de la guerre dans les stades. Dans ce dossier, on va donc prendre notre part. On a ainsi demandé aux clubs de faire des efforts majeurs et à l'État d'intervenir davantage. Dans ce cadre-là, on a confié une mission à Alain Bauer, un expert indépendant, sur le sujet. Il doit nous remettre les premiers éléments de son rapport fin juin et les conclusions fin septembre pour améliorer les conditions de sécurité dans les stades et régler le problème des supporters. »

Alain Bauer doit donc travailler en urgence. Le 30 juin, la LFP va convoquer un conseil d'administration extraordinaire pour traiter le dossier et étudier ensuite les recommandations qui lui seront faites.

lire aussi

Les sept mesures des autorités pour endiguer la violence dans les stades de foot en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles