Le PSG sanctionné de deux matches de huis clos avec sursis

Le Collectif Ultras Paris a annoncé ce vendredi son boycott pendant la rencontre entre le PSG et Nice prévue ce dimanche.

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a sévi fort ce jeudi à l'encontre du PSG. Comme attendu, le PSG a été puni à travers plusieurs sanctions pour les débordements et dégradations qui ont eu lieu le 1er avril dernier au Parc OL à Lyon à l'occasion de la finale de la Coupe de la Ligue. Pour les dégâts provoqués par une partie de ses fans, Paris aura à payer une amende de 100.000€, alors que la tribune "Auteuil" du Parc des Princes a été suspendue deux matches avec sursis. Une interdiction de déplacement de deux matches pour ses supporters a aussi été décrétée, mais elle a déjà été purgée (Angers et Metz).

Qui a été le meilleur joueur de Ligue 1 ?

Jean-Claude Blanc et Philippe Boindrieux, respectivement directeur général délégué et directeur général adjoint du PSG, se sont déplacés au siège de la Ligue afin d'être entendus ce jeudi soir. Pendant deux heures et demi, ils ont tenté de défendre les intérêts de leur club. C'est à l'issue de cette longue audition que les représentants de la commission ont pris leur décision.

"La LFP est juge et partie dans cette affaire"

Contactée, l'ADAJIS (Association de Défense et d'Assistance Juridique des Intérêts des Supporters) avoue ne pas comprendre de telles sanctions : "La LFP est juge et partie dans cette affaire. Elle s'obstine dans les sanctions collectives alors que tout le monde constate que c'est inefficace. Cette décision montre une fois de plus le besoin de réformer la commission de discipline et la façon de traiter les supporters par la LFP".

Le CUP (le groupe ultras des supporters du PSG) avait été principalement montré du doigt pour ce qui s'était produit dans l'enceinte lyonnaise, sans preuve actuellement que ses membres aient participé aux échauffourées. Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, avait été extrêmement remonté contre le club parisien et a saisi la justice pour obtenir réparation. Le club parisien, de son côté, a aussi porté plainte contre X et s'était engagé à tout faire pour identifier les coupables. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages