L'homme qui se faisait passer pour un adolescent

L'homme en question a écumé les pelouses de clubs amateurs. (A. Martin/L'Équipe)

La FFF a radié un joueur de 25 ans qui a présenté des faux papiers à plusieurs clubs pour faire croire qu'il en avait 16. Et qui aurait potentiellement utilisé les mêmes méthodes pour jouer au rugby.

Le 28 août, sur le terrain n° 8 de la plaine de jeu du Haillan, il est 11 heures et le Championnat national U17 s'apprête à donner son coup d'envoi. Les Girondins de Bordeaux reçoivent Istres, et dans les rangs du club provençal, l'athlétique défenseur central, Marvin Mukiele, n°4 dans le dos, participe à l'intégralité de la rencontre (1-1). Sa première et dernière sous les couleurs du Istres FC. Pourtant, l'ancien du FC Sète « correspondait aux critères des entraîneurs, arrivait d'un club respectable. On n'a pas spécialement cherché à enquêter sur son passé dans la mesure où tout semblait régulier, on a fait confiance. Mais on l'a très vite prié de faire ses valises », confirme Laurent Thomas, ancien président et désormais manager général d'Istres.

La raison ? Le joueur, prétendument né le 19 octobre 2006 à Kinshasa, n'est pas celui qu'il dit être. « On a reçu des photos de lui en seniors, des années plus tôt, ça nous a affolés, reconnaît le dirigeant istréen, qui dit avoir prévenu rapidement le club lésé, les Girondins en l'occurrence. On a voulu agir le plus vite possible, en toute transparence. » Istres a donc transmis un courrier à la FFF, détaillant les éléments à sa disposition.

Passé par Sète la saison dernière, où il était arrivé en janvier, Mukiele avait, déjà, menti sur son identité. C'est ce qui ressort du procès-verbal de la commission fédérale des règlements et contentieux publié fin décembre par la Fédération française de football. Raby Ngiamba, son vrai nom, né le 24 octobre 1997, l'a reconnu et fait savoir à la Fédération, arguant qu'il avait « connu beaucoup de frustration depuis son arrivée en France, en tentant de percer dans le monde du football ».

L'homme n'en était pas à son coup d'essaiSa situation de joueur étranger, puis une blessure, auraient été des freins à la carrière qu'il ambitionnait de faire. « Ne parvenant pas à atteindre son rêve, il a cru pouvoir aller loin dans le football en changeant d'identité et en se faisant donc passer pour un joueur plus jeune », décrypte le procès-verbal. Ngiamba aurait réalisé qu'il « s'agissait d'une erreur grave », serait « prêt à assumer les conséquences de ses actes » et souhaite « pouvoir tourner la page et rester loin du monde du football ».

Fin de l'histoire ? Le PV révèle pourtant que l'homme n'en était pas à son coup d'essai. Licencié dans différents clubs de la Ligue d'Occitanie entre 2004 et 2019 (il a évolué en seniors à Saint-Orens, dans le Gard), il était déjà sous le coup d'une interdiction de prise de licence pour dix ans depuis janvier 2020, pour des faits similaires, à savoir l'utilisation d'une fausse pièce d'identité. En 2018-2019 et 2019-2020, il aurait « obtenu et utilisé une licence sous une identité différente, en l'occurrence Rabiot Ngiamba, né le 24 octobre 2002 ».

Coïncidence : un Marvin Mukiele, né le 19 octobre 2006 au Congo, selon les papiers d'identité produits, a disputé quatre matches avec l'Entente des 3 vallées, club de rugby basé en Occitanie qu'il a rejoint cette saison et engagé en Championnat national U18. Avant de disparaître, au cours de la deuxième quinzaine de novembre, après que le club a été alerté par ses homologues du Stade Toulousain que le joueur en question n'était peut-être pas celui qu'il prétendait être... « Il s'est volatilisé depuis qu'on a essayé d'en savoir plus », confirme-t-on au sein du club gardois.

lire aussi : 30 ans de suspension pour un joueur amateur auteur d'une agression sur un arbitre