Liège-Bastogne-Liège : l'heure de la revanche pour Julian Alaphilippe

Adrien Hemard
·1 min de lecture

"Liège est une course qui m'a toujours plu, que j'affectionne particulièrement. Je l'aborde dans de bonnes conditions, avec la motivation à bloc et une belle équipe au départ. Je sais pourquoi je suis venu sur les Ardennaises, c'est pour essayer de gagner". Avant le départ de la 106e édition de Liège-Bastogne-Liège, Julian Alaphilippe ne cache pas ses ambitions.

Si remporter la Doyenne des Classiques a toujours été un objectif pour le Français (deuxième en 2015, quatrième en 2018, cinquième en 2020), cette année, elle a des airs de revanche après le fiasco de l’édition 2020. Rappelez-vous : sacré champion du monde une semaine plus tôt à Imola, Julian Alaphilippe avait cru l’emporter dans les rues de Liège après un sprint houleux.

Mais double problème : d’abord, le Français avait levé les bras trop tôt, se faisant dépasser sur la ligne par Primoz Roglic, vainqueur. Surtout, il était sorti de sa trajectoire dans un mouvement jugé illicite, ce qui lui avait valu un déclassement jusqu’au cinquième rang. Une faute inhabituelle venant d’Alaphilippe, épuisé, qui avait immédiatement présenté ses excuses après la course.

Ce jour-là, le 4 octobre 2020, le champion du monde français ne s’était pas encore vraiment remis...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi