Liberty Media veut rendre la F1 attractive 12 mois sur 12

FORMULE 1 – Alors que la trêve hivernale impose aux fans quatre mois sans Formule 1, Liberty Media, l’actionnaire de la discipline, réfléchit à des solutions pour rendre l’intersaison plus intéressante.

(Getty)
(Getty)

La Formule 1 est ainsi faite : de mars à novembre, les fans du monde entier suivent les affrontements en piste des 20 pilotes du plateau, avant de se voir sevrés de F1 pendant quatre mois. Un constat qui ne convient plus vraiment à Liberty Media. Le nouvel actionnaire de la discipline reine du sport automobile entend ainsi rentabiliser son investissement durant les 12 mois de l’année.

“L’une de nos ambitions, c’est de trouver comment ce sport pourrait engager les fans durant douze mois”, a confirmé Chase Carey. Afin de contenter les fans durant les quatre mois d’hiver, Liberty Media songerait à s’inspirer de la Draft de la NFL. Durant l’intersaison, de courtes compétitions sont organisées afin de permettre aux équipes de repérer et recruter les futurs talents. Outre-Atlantique, l’évènement réunit toujours de fortes audiences.

“Un exemple serait la NFL, a poursuivi le moustachu. Pour nous, nous aimerions déterminer comment créer plus de choses intéressantes pour les fans. Une compétition ad hoc ? Des évènements uniques ? Des choses qui sont en rapport avec le sport et qui continuent à susciter de l’intérêt pour engager davantage les fans ?”

Si les contours de ces futurs grands changements restent donc flous, il paraît acquis que Liberty Media souhaite monétiser la période décembre-mars. Toutefois, Chase Carey a tenu à rassurer les équipes : “Mais cela ne signifie pas que nous courrons [pendant l’hiver], notre saison ne va pas durer douze mois”. En effet, une saison sans la moindre coupure se révèlerait extrêmement coûteuse, mais surtout épuisante pour les mécaniciens.

“Les 21 courses que nous avons seront toujours la crème de la crème, mais nous pensons que nous pouvons faire d’autres choses qui permettent aux fans de rester en contact avec le sport. Notre saison est assez remplie, de mars à la fin novembre, donc c’est une longue saison. Et nous devons reconnaître qu’elle est très épuisante.”

“Mais je dirais que nous aimerions trouver de nouvelles manières d’engager les fans dans le sport. Ce ne serait probablement pas une compétition sur la piste, mais cela pourrait concerner d’autres aspects du sport. Mais nous discutons aussi, avec beaucoup d’interlocuteurs, de diverses formes de compétition possibles.” Affaire à suivre donc…

À lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages