Liga - Javier Tebas veut reprendre le 12 juin

Goal.com

Javier Tebas, président de la Liga, a déclaré ce dimanche que lorsque le championnat espagnol serait de retour, "il y aura du football tous les jours". Et il a prévenu qu'il espère reprendre la compétition le 12 juin.

Tebas a été sur le plateau de Movistar, et, lorsqu'on lui a demandé quand la compétition reprendrait, il a répondu : "Je ne sais pas, cela dépendra des phases. J'aimerais que ce soit le 12 juin. Cela dépendra des poussées du virus... Les première et deuxième divisions prendront fin en même temps. Il y aura du football tous les jours pendant 35 jours".

D'autre part, concernant les cinq cas positifs de coronavirus confirmés par LaLiga après avoir testé toutes les équipes de première et deuxième divisions, Tebas a déclaré : "Ils sont moins nombreux que ce à quoi nous nous attendions. On en attendait 25 ou 30, selon les prévisions de la Bundesliga. Il y a des régions d'Espagne où il y a déjà très peu d'infections.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Il y a trois autres cas positifs, des personnes qui ne sont pas des joueurs. Sur 2 500 tests, seuls huit sont positifs. Les joueurs ont déjà une charge virale très faible, ils sont dans la phase finale de la maladie et cette semaine ils seront à nouveau testés. 

"Lorsque la compétition arrivera, les joueurs seront testés 24 heures à l'avance. Dans l'environnement des rencontres, l'infection est pratiquement impossible car nous avons réalisé une étude que nous présenterons et qui montrera que les matchs présentent le moins de risques. Si tout le monde respecte les règles sanitaires. Ce que je demande, c'est plus de tension et de concentration pour respecter ces règles.

"Si les choses sont faites comme elles doivent l'être, il ne devrait pas y avoir d'infectés. Si cinq personnes infectées se présentent dans un club, cela indiquerait une certaine négligence. Nous allons être au top. Il y a un endroit où nous n'avons aucun contrôle, c'est lorsque les joueurs et les entraîneurs rentrent chez eux. On leur a donné une feuille avec ce qu'ils sont censés faire."

A la question de savoir ce qui se passera si un joueur enfreint le protocole, il a répondu : "Nous le dirons au club. Nous leur dirons de le mettre au travail. Le plus grave, c'est qu'il viole les règles de l'entreprise, pas celles du football. Le football est une caisse de résonance pour donner l'exemple, et c'est d'autant plus vrai à ce stade. Je ne pense pas que cela nous arrivera parce que les gens sont très conscients."

À lire aussi