Liga: la Real Sociedad surprend un Barça champion et gâche la fête au Camp Nou

Gueule de bois pour le champion: le FC Barcelone, sacré depuis la journée précédente, a été dominé 2-1 par la Real Sociedad samedi au Camp Nou pour la 36e journée de Liga, pour le match qui devait servir de prélude aux célébrations avec son public.

Les Blaugranas ont encaissé le premier but très tôt, sur une perte de balle de Jules Koundé qui a permis à Alexander Sorloth de partir en contre et de servir Mikel Merino (5e). Le Norvégien a ensuite lui-même conclu un contre généré par Martin Zubimendi (72e) pour sceller le 2-0 qui rapproche les Basques (actuels 4es) de la Ligue des champions.

Le but de la tête du "Pichichi" Robert Lewandowski, de la tête en toute fin de match, n'a pas empêché le Barça d'essuyer son premier revers de la saison à domicile.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Malgré la haie d'honneur qu'ont réservée les joueurs d'Imanol Alguacil aux tout frais champions d'Espagne, et la bannière "La Liga est à nous, le futur aussi" déployée sur le rond central avant le coup d'envoi, c'est sans complexe d'infériorité que les Basques sont entrés sur la pelouse.

Mais le premier but leur a été facilité par Koundé: le défenseur international français a voulu effacer Sorloth d'un dribble, mais a perdu le ballon.

Zubimendi, cible assassine

Et le deuxième, similaire au premier, a été amorcé par un joueur ciblé par Xavi et le club blaugrana cet été: Zubimendi a volé le ballon à Frenkie de Jong, puis à la fin de l'action, s'est retrouvé a servir le ballon du 2-0 à Sorloth.

"Zubimendi est un milieu-pivot extraordinaire. Il comprend le modèle de football qui nous plaît ici au Barça, il est dominateur avec et sans ballon. (...) Et après le départ de Busquets, le recrutement prioritaire sera celui d'un pivot", avait glissé Xavi vendredi en conférence de presse d'avant-match.

Le Barça a bien tenté de répondre par Franck Kessié (15e, 18e), qui a manqué le cadre, mais c'est surtout les basques qui ont menacé Marc-André ter Stegen: Ander Barrenetxea (27e) ou Mohamed-Ali Cho (30e) n'ont cessé de faire planer une menace sur la cage catalane.

Avec ces deux buts encaissés, ses 14es et 15es de la saison en championnat, le Barça ne pourra d'ailleurs plus battre le record du Chelsea de 2004-2005 sous José Mourinho, qui n'avait encaissé que 15 buts en 38 journées, un record historique dans les cinq grands championnats européens. Au mieux, il pourra l'égaler.

Ter Stegen, lui, n'aura plus que trois matches pour tenter d'aller chercher un 26e match sans encaisser de but et égaler le record de "clean-sheets" en Liga.

Lazaro voit triple

Plus tôt dans la journée, à Gérone, Villarreal a arraché les trois points dans le temps additionnel grâce à un but de Gerard Moreno à la 90e+4 (2-1).

Grâce à ce succès, le "Sous-marin jaune" s'était rapproché à deux petits points de la Real Sociedad avant la victoire des Basques en Catalogne, et a chassé Gérone (8e) des places européennes.

Les Catalans ont été doublés par l'Athletic Bilbao, qui a dominé le Celta Vigo 2-1 grâce à deux buts d'Inaki Williams (5e) et d'Alex Berenguer (54e).

Dans le bas de classement, Almeria n'a fait qu'une bouchée de Majorque 3-0 grâce à un triplé de la pépite brésilienne de 21 ans Lazaro (12e, 42e, 58e), et Getafe et Elche se sont quittés dos à dos 1-1.

Si les Illicitains sont déjà relégués, les banlieusards madrilènes devront encore batailler pour le maintien: ils sont provisoirement la première équipe non-relégable, à égalité de points avec Valladolid (35 points), premier relégable.

Dimanche, les deux clubs de Madrid continueront de se livrer à distance un duel haletant pour la 2e place, actuellement occupée par le Real qui se déplacera à Valence. L'Atletico recevra lui Osasuna.

Article original publié sur RMC Sport