De la Ligue 1 aux étoiles : Franck Ribéry

Franck Ribéry aurait pu ne jamais jouer en Ligue 1. Tout aurait même pu s'arrêter très tôt pour lui.

Un accident terrible a failli lui faire perdre la vie. 

"Le problème, c'est que j'étais assis à l'arrière et j'ai volé à l'avant de la voiture", se remémore-t-il après cet épisode douloureux.

L'accident a nécessité100 points de suture après une blessure à la tête, laissant une cicatrice sur le côté droit de son visage - un trait qui le caractérise et qui l'identifie dans un monde où l'image est devenue prééminente.

Franck Ribery DFB Pokal 21052016

"Je suis fier de ma cicatrice. Elle m'a donné de la force et a forgé mon caractère. Vous devez être fort mentalement pour résister aux moqueries des autres enfants et aux regards des adultes", a expliqué le joueur à l'auteur Simon Kuper dans "The Football Men".

"C'est ce que je suis. C'est mon visage, celui pour lequel les gens me connaissent. Je suis heureux avec mon visage. Pourquoi ne devrais-je pas être heureux ?"

"D'une certaine manière, cet accident m'a aidé. En tant qu'enfant, ça m'a motivé".

Cette motivation l'a emmené au sommet  du football mondial et l'a aidé à construire sa vie après avoir passé son adolescence dans les rues de Boulogne-Sur-Mer, en France.

Élevé dans une zone avec un chômage élevé et peu de perspectives d'avenir, Ribéry a passé sa jeunesse à jouer au football avec toutes les personnes qui souhaitaient jouer avec lui.

Adolescent, il a été recruté par Lille, mais le LOSC ne l'a pas conservé à cause de ses échecs scolaires.

Franck Ribery Metz

Cette route sinueuse n'a pas aidé Franck Ribéry, mais elle ne l'a pas écarté du bon chemin non plus parce que le jeune homme a toujours gardé le football en tête. Ce n'était pas la route de la célébrité pour lui. Pas d'école à Clairefontaine. Pas de structure professionnelle. Ribéry a fait cavalier seul sur une route plus longue

Il a commencé à jouer semi-pro tout en travaillant sur un chantier de construction pour gagner sa vie. Après avoir déménagé du club de sa ville natale, Boulogne, pour rejoindre Alès dans le sud de la France, il a finalement signé un contrat professionnel avec le Stade Brestois en 2003.

Après une seule saison en pro, Metz l'a ensuite attiré dans ses filets. Un véritable tremplin pour l'ailier, qui fera une vingtaine d'apparition avec le club lorrain pour mener les Grenats à la 14ème place de Ligue 1.

À l'été 2004, Ribéry a mis le cap sur la Turquie pour signer à Galatasaray, où il gagnera un surnom flatteur - "Ferraribery" - pour ses accélérations incessantes sur le côté droit à l'époque. 

Après un différend sur son salaire, Ribéry a toutefois fait son retour en France, pour signer à Marseille.

FRANCK RIBERY OLYMPIQUE MARSEILLE

Ce transfert à l'OM s'était lui aussi fait dans des conditions difficiles, la FIFA et le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) sanctionnant tous deux cette transaction. Mais Ribéry a tout de suite fait forte impression à Marseille, et ses bonnes performances ont conduit l'OM à deux finales de Coupe de France et une deuxième place derrière Lyon en 2006/07. Il a été nommé meilleur jeune joueur de Ligue 1 avant d'intégrer les Bleus pour l'Euro 2006.

Brillant avec le club phocéen comme à ses débuts en sélection, Ribéry est devenu un exemple dans le monde entier de ces joueurs non formatés et élevés au football de rue.

En 2007, le Bayern Munich a remporté une course très disputée pour décrocher la signature de celui qui avait été élu footballeur français de l'année, moyennant au passage 25 M€ sur cette opération. D'innombrables titres de champion d'Allemagne et une Ligue des champion ont suivi

Franck Ribéry est parti de loin, mais il a réalisé son rêve.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages