Ligue 1, Blanc et Kombouaré veulent voir Amiens se maintenir

Goal.com

Amiens est l'un des plus grands perdants de l'arrêt de la saison de Ligue 1 avant son terme. Le club Picard, 19ème du championnat, avait encore des chances de se sauver mais ne pourra pas les défendre et évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Invité par le club d'Amiens dans un live Facebook organisé par le 19ème de Ligue 1, Laurent Blanc a analysé la fin de la saison 2019-2020 précoce en raison de la pandémie de Coronavirus et regrette un manque de solidarité chez les clubs français qui aurait notamment permis à Amiens de se sauver.

Lyon, Aulas croit toujours à une reprise de la Ligue 1

"Il aurait été possible de prendre des mesures exceptionnelles avec un petit peu plus de recul. Je pense que le recul n'a pas été très présent. Chacun a un peu regardé sa situation et essayé de sauver son club. Même s'il a été touché par la décision d'arrêter tous les championnats et qu'il va vivre des moments difficiles, le football amateur va se relever. Je pense aussi que le football professionnel va s'en sortir. Les droits TV vont être multipliés. Mais par rapport à cette crise, il faudrait tirer des enseignements, avoir du recul et analyser les bonnes ou mauvaises décisions qui ont été prises. Est-ce qu'on aurait dû être plus solidaires? Bien sûr que oui", a déclaré l'ancien entraîneur du PSG.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Kombouaré : "Il faut 22 clubs en L1 la saison prochaine"

2019-10-14 Antoine Kombouare
2019-10-14 Antoine Kombouare

"Soit vous pensez à l'intérêt général, soit vous pensez à votre gueule. Il y aurait dû avoir des réunions et une attitude qui nous aurait grandi. La décision d'arrêter a été prise par l'exécutif, il faut la respecter. Ce qu'il fallait éventuellement faire pour avoir plus d'humanité, c'est dire: le premier est champion, on ne fait pas de descente, et l'année prochaine on joue à 21 ou 22. Je pense qu'il fallait déterminer un champion, un 2e, un 3e, un 4e, un 5e et un 6e pour les Coupes d'Europe, qui sont très importantes pour les clubs, les droits TV et l'UEFA. Il faut faire un classement, on est obligé. Mais essayons de faire preuve d'un peu d'humanité en disant qu'on fait un classement mais sans descente. Il y a quelques solutions, mais chacun regarde ses intérêts, c'est ce qui me dérange dans le football", a ajouté l'ancien sélectionneur des Bleus.

Ligue 1 / Ligue 2 : la LFP va contracter un prêt bancaire pour aider les clubs

Laurent Blanc estime que sans la Coupe de la Ligue, la Ligue 1 aurait pu se jouer à 22 clubs sur une saison : "Que ce soit la Ligue 1 ou la Ligue 2, on peut le faire. Le seul mouvement qui peut faire évoluer les choses, c'est le mouvement sportif. C'est l'unique solution. Le classement est établi, ceux qui jouent la Coupe d'Europe sont établis, mais prenons une décision pour ne pas pénaliser ceux qui n'ont pas pu défendre leurs chances de rester en Ligue 1 ou Ligue 2".

Présent aussi dans ce live organisé par Amiens, Antoine Kombouaré a soutenu le club picard et aurait voulu une Ligue 1 à 22 clubs : "L'exécutif a mis la pression, mais je ne comprends pas que la Ligue aille aussi vite. Pourquoi deux montées et deux descentes ? C'était l'occasion de montrer de l'humanité, d'être solidaire. La meilleure des solutions était de démarrer la saison prochaine avec 22 clubs. Je parle aussi pour Toulouse. Tant que tu as la possibilité de défendre tes chances, tu dois les défendre jusqu'au bout. La Ligue a pris une décision, mais il ne faut pas faire de dégâts. Ils se démerdent comme ils veulent, mais il faut 22 clubs la saison prochaine".

À lire aussi