• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ligue 1 : avec un doublé de Delort, Nice se relance contre Lorient

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sur une série de quatre matches d'affilée sans victoire en Ligue 1, Nice a renoué dimanche avec le succès face à Lorient (2-1) grâce à un doublé d'Andy Delort. Les Niçois remontent provisoirement à la quatrième place en attendant le déplacement de Strasbourg à Troyes (15 heures).

Le match : 2-1

/

Nice n'a pas raté l'occasion de faire rétrograder Monaco au classement, en attendant le très important derby de la Côte d'Azur, mercredi prochain (19 heures). Mais les hommes de Christophe Galtier ont longtemps piétiné avant de prendre le dessus sur Lorient en fin de match, grâce à une tête d'Andy Delort, servi par un magnifique centre de Kasper Dolberg (88e). Une issue cruelle pour les Merlus, qui méritaient mieux qu'un tel dénouement au vu de leur prestation d'ensemble.

Avant cette fin de rencontre renversante qui a conclu une seconde mi-temps plus animée, il y a eu une première période semblable à un morceau de désert, seulement traversé par les deux occasions de Justin Kluivert (35e, 43e). Face à des Niçois en manque de tout ou presque, Lorient, adossé cette fois-ci à une défense à cinq, a résisté sans trop de mal. De l'autre côté du terrain, un manque de justesse dans les choix n'a pas permis aux Bretons de bonifier leurs actions de transition.

lire aussi

/

Le film de Nice-Lorient

En outre, deux interventions salvatrices des défenseurs azuréens les ont empêchés de déverrouiller le score : Flavius Daniliuc sur Terem Moffi (18e) et Jean-Clair Todibo face à Sambou Soumano (41e). Le zeste de folie du Gym durant le temps additionnel allait-il annoncer une seconde mi-temps plus aguichante ?

Les Aiglons n'ont pas repris de manière irrésistible, mais une seule accélération a suffi. La projection de Khéphren Thuram dans la surface a permis au milieu niçois de provoquer un penalty en profitant de la maladresse de Moritz Jenz, qui a glissé au moment d'intervenir devant le milieu azuréen. Delort a transformé la sentence, même si Matthieu Dreyer est parti du bon côté (1-0, 54e).

lire aussi

/

La 32e journée de Ligue 1

Sept minutes plus tard, une superbe action individuelle d'Armand Laurienté a rétabli l'équilibre au score : servi sur la gauche de la surface, il a très (trop) facilement éliminé Calvin Stengs avant d'adresser une frappe du droit entre les jambes de Walter Benitez (1-1, 61e).

Nullement piqués par cette égalisation rapide, les Niçois se sont vite rendormis, jusqu'à une superbe opportunité gâchée par Dolberg (87e), juste après une balle de match lorientaise ratée par Ibrahima Koné (86e). Mais l'attaquant danois s'est donc fait pardonner en servant magnifiquement son compère Delort, auteur du but de la délivrance. Les Niçois remontent provisoirement à la quatrième place et clôturent avec soulagement une série de quatre matches sans succès en Championnat.

lire aussi

/

Le classement de la Ligue 1

Nice n'a jamais perdu cette saison après avoir ouvert le score.

Le joueur : Delort, doublé en or

/

Auteur de ses onzième et douzième buts de la saison en Ligue 1, l'ancien buteur de Montpellier a permis à son équipe de remporter une victoire longtemps incertaine. Il a ouvert le score sur penalty (54e) puis a donné l'avantage à son équipe en fin de match, comme face au PSG (1-0, le 5 mars). Alors que Gouiri n'est plus décisif depuis plusieurs matches et que Kluivert fait beaucoup moins de différences, Delort incarne la principale menace niçoise en attaque.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles