Ligue 1: "Entre 200 et 250 millions" à trouver si la saison ne commence pas en août selon le président de Lorient

RMC Sport

L'arrêt de la saison de Ligue 1 en marge de l'épidémie de coronavirus a déjà coûté très cher aux clubs français avec des pertes estimées à des centaines de millions d'euros.

Malgré d'éventuels recours en justice, la LFP espère désormais préparer du mieux possible la campagne 2020-21. Pour Loïc Féry, la reprise du football en août devient vitale pour les équipes de l'élite.

Féry: "Essentiel de pouvoir reprendre au plus vite"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Membre de la cellule de crise mise en place au sein du football tricolore, le président de Lorient a rappelé ce lundi les charges pesant toujours sur les clubs malgré l'absence de recettes. Outre les salaires des joueurs, il faut également régler les coûts liés aux infrastructures et aux employés, même si le foot ne reprend pas.

"On a calculé que chaque mois de décalage du début de la prochaine saison représenterait entre 200 et 250 millions d'euros en besoin de financement pour les clubs français, a expliqué le dirigeant des Merlus lors d'un entretien accordé au Parisien. Il est donc essentiel de pouvoir reprendre au plus vite, dès que la situation le permettra. On l'espère avec du public, car le football sans supporters perd de son sens et cherche son âme."

La LFP vise la fin août

Promu dans l'élite après l'arrêt de la saison, Lorient "subit un gros trou dans son budget, avec une perte importante de revenus" souligne encore Loïc Féry dont la position sur une reprise rapide se rapproche de celle de...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi