Ligue 1 : froid de réalisme, l'Olympique lyonnais en passe quatre à Monaco

Vincent Daheron
·1 min de lecture

Après un duel d’européens ennuyeux entre Nice et Lille, le choc des équipes habituellement qualifiées en Coupe d’Europe n’a lui pas déçu entre Lyon et Monaco. L’Olympique lyonnais, dépourvu d’Europe pour la première fois depuis la saison 1996-1997, a remis au goût du jour la recette qui lui avait si bien réussi pendant le Final 8 de la dernière Ligue des Champions pour mettre sous l’eau les Monégasques (4-1).

73% de possession mais 4 buts encaissés pour Monaco en première période

Si le système a été modifié par rapport au parcours jusqu’en demi-finales de la C1 au mois d’août, Rudi Garcia préférant aligner quatre défenseurs ce soir plutôt que cinq, les ingrédients n’ont pas changé d’un iota. Lyon n’a jamais été aussi à l’aise que quand il n’a pas le ballon. Aucune raison, donc, de s’appliquer à le conserver, laissant exagérément le ballon à l’AS Monaco pour mieux la punir en contre. Un secteur dans lequel les Lyonnais excellent, tellement froids de réalisme avec quatre buts sur ses quatre premiers tirs cadrés. Le match était déjà plié à la mi-temps malgré les 73% de possession de balle et plus du double de passes effectuées en faveur des Monégasques.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi