Ligue 1 : Laurent Nicollin tacle Olivier Sadran

Goal.com

Toulouse FC a été relégué officiellement en Ligue 2 ce jeudi après que la LFP a décidé de se baser sur le classement au quotient de points/matches joués pour définir les équipes qui accèdent à l’Europe et ceux qui descendent à l’étage inférieur.

Javier Tebas critique l'arrêt de la Ligue 1

Les Violets sont donc envoyés au purgatoire, et c’est un scénario auquel ils ne pouvaient pas vraiment échapper. Quelle que soit l’option choisie par les instances, ils auraient été relégués en compagnie d’Amiens (19e). Malgré cela, Olivier Sadran, leur président, a trouvé le moyen de protester et demander à ce que ce verdict soit annulé.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

La position de l’homme fort du TFC n’a pas été du gout de certains de ses compères. Louis Nicollin, le président montpélliérain, l’a notamment fustigé pour « manque de décence ». « S’il y a des recours juridiques dans les semaines à venir, on risque de ne pas être payé des prochains droits TV, et ça peut déclencher une nouvelle crise. On va me dire «si tu étais Toulouse ou Amiens, tu la ramènerais aussi». Je ne sais pas, enfin si, je sais. En étant dernier, avec une certaine décence, j’aurais fermé ma gueule. Je pense comme ça aujourd’hui, en vieillissant je deviendrais peut-être un gros con », a lâché le fils de Loulou.

A noter que Montpellier a terminé à la 7e place au classement de la Ligue 1. Les Pailladins peuvent aussi s’estimer floués, vu qu’un classement établi sur la base des 27 premières journées leur aurait assuré une place en Ligue Europa.

 

À lire aussi