Ligue 1 - Le PSG toujours dans la course

Grâce notamment à un Cavani des grands soirs (doublé, passe décisive), le PSG s’est largement imposé face à Guingamp (4-0), dimanche, en clôture de la 32e journée de L1. Rien n’est joué dans la course au titre.

El Matador a porté le PSG dimanche face à Guingamp…

 

Le coaching d’Emery est parfois payant. Le public du Parc des Princes en a eu la preuve dimanche. Après 53 minutes insipides (tête de Cavani sur la barre à la 16e minute et c’est tout), l’entraîneur espagnol a décidé de sanctionner un Draxler fantômatique et de faire entrer Pastore. Dix-sept minutes plus tard, le PSG menait 3-0 face à Guingamp.



Sans être décisive côté stat’, l’entrée de l’Argentin a fluidifié le jeu parisien, qui manquait cruellement de liant en première période. Les champions de France en titre sont surtout allés chercher ce 6e succès de rang en L1 à domicile face à l’EAG grâce au talent de Cavani et Di Maria. Intenables, les deux Sud-américains du PSG ont été dans tous les bons coups de la 2e période.


Sur un caviar de l’Uruguayen, l’ancien du Real a ouvert le score sans trembler face à Johnsson (57e). El Matador a ensuite doublé la mise sur un exploit personnel (60e). Puis c’est Di Maria qui a lancé le meilleur buteur de France (29 réalisations) pour le pion du KO (67e). Cerise sur le gâteau, Matuidi a enfoncé le clou de près à la dernière seconde. Le jour de ses 30 ans.


Assurés du maintien, les Bretons vont désormais pouvoir se concentrer sur leur 1/2 finale de Coupe de France face à Angers. De leur côté, les coéquipiers de Verratti n’ont pas dit leur dernier mot dans la course au titre. Le leader Monaco n’est qu’à 3 points.


Le chiffre : 5
Depuis la triste remontada du Barça en C1, le PSG a enchaîné 5 succès de rang, toutes compétitions confondues.

Les tops et les flops
Homme du match côté parisien, Cavani a confirmé qu’il adorait Guingamp (6 buts lors de ses 4 derniers matches face aux Bretons). Avec un peu plus de chance (16e) ou de précision (61e, 68e), El Matador aurait largement pu inscrire un triplé et rejoindre Messi (43) en tête du classement des meilleurs buteurs d’Europe (toutes compétitions confondues). Brouillon en première mi-temps, Di Maria s’est très bien rattrapé en deuxième. Au rayon des satisfactions : Verratti et ses coups de génie, Rabiot et son volume et Matuidi et son but d’anniversaire. Côté EAG, après 50 minutes plus que correctes, ce fut le naufrage.



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages