Ligue 1 : licencier un entraîneur en cours de saison, un choix coûteux qui paie rarement

Louise Gerber
·1 min de lecture

Sept. C'est le nombre d'entraîneurs à avoir pris la porte depuis le début de la saison de Ligue 1. Si l'on est encore loin du record de la saison 2015-2016 où treize renouvellements de coach avaient été opérés en cours de saison, cela reste un ballet d'entraîneurs important à douze journées de la fin du championnat.

A l'exception de Paris et de Nice, qui malgré leur 3e et 11e places de Ligue 1 ont limogé leurs coachs (Tuchel et Vieira) car les résultats n'entraient pas en adéquation avec les ambitions européennes des dirigeants, les entraîneurs sont mis à la porte quand les clubs sont en danger. C'est le cas cette saison pour les trois dernières équipes du championnat Nîmes, Dijon et Nantes (par deux fois).

Pas de renaissance après le changement

Ces changements ne portent pas vraiment leurs fruits cette année, surtout au FC Nantes. Chez les Canaris, Christian Gourcuff avait été démis de ses fonctions en décembre après la lourde défaite face à Strasbourg (4-0) et un début de saison compliqué - seulement trois victoires en treize journées sous ses ordres. Pour le remplacer, le clan Kita avait opté pour Raymond Domenech....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi