Ligue 1: "L'objectif est de finir le 30 juin", mais c'est très complexe

RMC Sport

Jean-Pierre Caillot, le président de Reims, le reconnaissait plus tôt ce mardi, dans Team Duga: tasser la fin de saison des clubs de Ligue 1 avant la fin du mois de juin relève quasiment de l’utopie. Mais cette solution idoine, rendue possible par le report de l'Euro 2020, acté par l'UEFA en ce jour, tout le monde en rêve encore.

"L’objectif, c’est le 30 juin", a répété le directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel, Didier Quillot. "Mais s’il faut aller au-delà, on s’adaptera avec les clubs et les joueurs. Les contrats se terminent, mais l’UNFP et la FIFPro sont parties prenantes. S’il faut jouer tous les trois jours, on jouera tous les trois jours. Il n’y a que des bonnes volontés", a-t-il expliqué à l'occasion d'une conférence téléphonique.

Le PSG suspendu à son parcours en C1

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Il y a 17 matchs qui concernent la Ligue et la Fédération française de football (FFF), a repris Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP. Et six dates pour les clubs engagés en Coupe d’Europe. Cela fait 23 dates à trouver."

Sur les mois de mai et juin, et si les clubs acceptent de jouer tous les trois jours, il y aurait 18 cases à remplir dans le calendrier: les mercredi 6, 13, 20, et 27 mai, ainsi que les 3, 10, 17, 24, et 30 juin. Puis les samedis 2, 9, 16, 23, et 30 mai, avant enfin les 6, 13, 20, et 27 juin. Un sacré casse-tête en perspective, sans compter les cas particuliers comme le Paris Saint-Germain.

Le foot...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi