Ligue 1 : l'OM arrache la victoire à Monaco à la dernière seconde

Alexis Sanchez a signé un superbe coup franc sur l'ouverture du score. (A. Mounic/L'Équipe)

Dans un match à rebondissements au stade Louis-II, l'OM a arraché la victoire contre Monaco (3-2) à la dernière seconde, sur un but de Sead Kolasinac. L'OM est quatrième de Ligue 1.

Le match : 2-3Avant de s'effacer pour laisser place à la Coupe du monde jusqu'à fin décembre, la Ligue 1 a offert un dernier match à rebondissements ce dimanche. L'OM a arraché la victoire à la dernière seconde contre Monaco au stade Louis-II (3-2), pour s'installer à la quatrième place du classement, à un point de Rennes, troisième. Si le spectacle a été terni par la grave blessure de l'international marocain Amine Harit, l'OM a su trouver les ressources pour s'imposer, après avoir ouvert le score avant d'être mené.

lire aussi : Le film de Monaco-OM

Soulagé après son succès contre Lyon le week-end dernier (1-0), venu clore une mauvaise spirale, l'OM a arraché un succès fou pour effacer un mois d'octobre délicat. Après avoir égalisé à la 83e minute, par le futur Mondialiste Jordan Veretout, les Marseillais se sont imposés à la dernière seconde quand Sead Kolasinac a dévié de la tête un coup franc de Dimitri Payet (90e+7). Les Monégasques ont vivement critiqué l'arbitrage, tandis que la faute de Fofana sur Payet semblait peu évidente, mais M. Bastien est resté inflexible.

Avant ce scénario incroyable de fin de match, l'OM a réalisé une grosse entame au stade Louis-II, face à des Monégasques pourtant en grande forme ces dernières semaines. La défense à quatre concoctée par l'entraîneur de l'ASM Philippe Clement, avec Axel Disasi en latéral droit, a en effet laissé des espaces dont l'OM a su profiter. Après les ratés de Tavares (2e), Guendouzi (9e), Harit (16e) ou Gigot (24e), les intentions marseillaises ont été récompensées par le génie d'Alexis Sanchez, auteur d'un coup franc mémorable (35e, voir ci-dessous).

lire aussi : Les résultats de la 15e journée

Mais l'équipe d'Igor Tudor n'en a pas profité longtemps. Alors qu'il était moins fébrile ces dernières semaines, le défenseur argentin Leonardo Balerdi a accroché Krépin Diatta à droite de la surface. Wissam Ben Yedder n'a pas manqué le penalty (voir ci-dessous) pour remettre l'ASM dans le match (45e).

Monaco a ensuite accéléré et a pris l'avantage grâce à Kevin Volland (72e). Parfaitement lancé en profondeur par Alexandre Golovine, lui-même trouvé par l'excellent Mohamed Camara (72e), l'Allemand pensait avoir tué le suspense, tandis que l'émotion autour de la blessure d'Harit était encore vive. Mais l'OM a trouvé une force supplémentaire insoupçonnée, devant un parcage en folie.

Le fait : la grave blessure d'Amine HaritBlessé au genou gauche lors d'un duel avec Axel Disasi peu avant l'heure de jeu, Amine Harit a quitté le terrain sur civière. La gravité de sa blessure n'est pas encore connue, mais les visages catastrophés des 22 acteurs laissent craindre le pire. Le joueur de 25 ans a de fortes chances de déclarer forfait pour la Coupe du monde (20 novembre - 18 décembre), qu'il devait disputer avec le Maroc. Après avoir accusé le coup pendant plusieurs minutes, ses coéquipiers ont trouvé les ressources mentales pour renverser la rencontre.

Le joueur : Alexis Sanchez s'offre un bijouAlexis Sanchez a mis fin à deux mois de disette personnelle en Ligue 1 d'un coup franc sublime au stade Louis-II (35e). Le Chilien, qui n'avait plus marqué sur coup franc direct depuis le 17 avril 2017 (avec Arsenal contre Middlesbrough), a enroulé avec puissance son ballon du droit à 20 mètres du but de Nübel, impuissant. Il avait lui-même obtenu la faute de Benoît Badiashile. Sanchez aurait aussi pu être passeur décisif, mais Samuel Gigot n'a pas profité de son décalage, alors qu'il était seul au point de penalty (24e).

lire aussi : Toute l'actualité de la Ligue 1