Ligue 1: Lyon renverse Monaco et peut toujours rêver d’Europe

Après avoir pourtant ouvert la marque dès la première minute, Monaco s'est incliné sur le terrain de Lyon (3-1), vendredi en ouverture de la 36e journée de Ligue 1, et fait une croix sur le podium tout en restant sous la menace de Lille pour la 4e place. L'ASM (4e) accuse un retard de huit longueurs sur l'OM (3e) mais devance de cinq points le Losc (5e) qui reçoit Marseille samedi. Mais les Nordistes sont aussi sous la pression des Lyonnais (7es), lesquels reviennent sur leurs talons, à un point, et à égalité de Rennes (6e) qui jouera dimanche à Ajaccio, déjà relégué.

L'entraîneur de l'OL, Laurent Blanc avait beau estimer "râpée" la course à l'Europe pour son équipe battue dimanche à Clermont (2-1), il n'en demeure pas moins qu'une qualification pour la Ligue Europa Conférence reste mathématiquement possible même si elle ne dépend pas que de Lyon, à deux journées de la fin. Monaco, qui restait sur une victoire sur Angers (2-1) et un résultat nul face à Lille (0-0), avait donc ouvert la marque par Wissam Ben Yedder sur un penalty obtenu après quinze secondes de jeu pour une faute commise sur lui-même par le gardien Anthony Lopes. Jamais dans son histoire, l'OL n'avait concédé un penalty aussi rapidement. Mais les Monégasques n'ont pas su faire fructifier cette avance précoce. Par la suite, Lopes a été décisif sur une tentative d'Ismail Jakobs (18), et deux tirs sucessifs de Youssouf Fofana et Alexandr Golovin (34). Ce dernier a encore été dangereux devant Lopes (54) avant qu'un centre incertain de Vanderson ne tombe sur la barre (70).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

26e but pour Lacazette

Faute d'avoir concrétisé ses quelques occasions, Monaco s'est fait punir. Alexandre Lacazette, en reprenant une passe de Bradley Barcola a égalisé en marquant son 26e but de la saison en Ligue 1 (38). En seconde période, l'équipe de Philippe Clement s'est écroulée face à un adversaire, beaucoup plus dynamique et qui a pris le contrôle de la partie avec plusieurs opportunités de Lacazette, Cherki ou encore Jeffinho, notamment. Maxence Caqueret a donné l'avantage à son équipe après une belle action individuelle de Rayan Cherki qui aurait dû inscrire le but lui-même (57) mais ce dernier a finalement marqué, du côté droit, un très joli but d'un tir enroulé du gauche, pour porter le score à 3-1 (78). Au final, Lyon remporte un succès mérité qui donne un peu plus de relief aux hommages du public à l'ancien président du club, Jean-Michel Aulas, démis de ses fonctions, le 5 mai par le propriétaire américain de l'OL, John Textor.

Article original publié sur RMC Sport