En Ligue 1, les maillots désormais autorisés à être numérotés de 1 à 99

Illustration des maillots du Stade Brestois avec la nouvelle réglementation concernant les numéros de maillot. (Photo: Twitter : @SB29)
Illustration des maillots du Stade Brestois avec la nouvelle réglementation concernant les numéros de maillot. (Photo: Twitter : @SB29)

Illustration des maillots du Stade Brestois avec la nouvelle réglementation concernant les numéros de maillot. (Photo: Twitter : @SB29)

FOOTBALL - La Ligue de Football Professionnel (LFP) évolue son règlement. Les maillots seront désormais autorisés à être numérotés de 1 à 99 en Ligue 1, avec l’unique condition que le numéro 1 soit attribué à un gardien de but du club.

C’est le Stade Brestois qui a fait fuiter cette nouvelle mesure à travers un tweet posté ce mercredi 25 mai.

Jusqu’à présent, et contrairement à ce qui se faisait en Italie notamment, les équipes ne pouvaient pas enregistrer des joueurs au-delà du numéro 30, sauf si tous les numéros allant de 1 à 30 n’étaient plus disponibles. Le règlement stipulait également que “toutes les équipes devaient disposer d’un maillot numéroté 33, non attribué à un joueur et réservé aux remplacements de dernière heure”. Les numéros 1, 16, 30, 40 étaient exclusivement attribués aux gardiens de but.

Pourtant, Lionel Messi joue avec le 30 sur le dos au Paris Saint-Germain. Le club parisien avait en réalité demandé une dérogation à la ligue pour que le joueur, en provenance du FC Barcelone l’été dernier, puisse porter ce maillot. Son mythique numéro 10 déjà pris par Neymar, l’Argentin avait choisi d’utiliser le 30, qui est le tout premier numéro de sa carrière lors de ses débuts en 2004.

À voir également sur Le HuffPost : Ces commentateurs de Ligue 1 s’essayent à la “lucarne d’Évry”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles