Ligue 1 : Monaco s'impose à Auxerre grâce à la première de feu d'Eliesse Ben Seghir

Eliesse Ben Seghir a réussi un baptême de feu. (B. Paquot/L'Équipe)

Après une première période difficile, l'AS Monaco s'est imposée à Auxerre (3-2) grâce à un doublé d'Eliesse Ben Seghir (17 ans), pour sa première en Ligue 1. L'ASM rejoint provisoirement l'OM avec 30 points.

Le match : 2-3Battue par l'OM à l'issue d'un match fou avant la coupure Coupe du monde (2-3, le 13 novembre), l'AS Monaco est repartie de l'avant pour sa rentrée, ce mercredi, en s'imposant à Auxerre (3-2). Les Monégasques n'ont pas tout bien fait à l'Abbé-Deschamps, et doivent leur succès à l'éclosion d'Eliesse Ben Seghir (17 ans), auteur d'un doublé pour sa première en Championnat. L'ASM revient provisoirement à hauteur de l'OM, quatrième, avant de recevoir Brest dimanche (15 heures).

lire aussi : Le film d'Auxerre-Monaco

Monaco a été très triste à voir en première période, et Auxerre a profité des espaces pour faire mal. Après une frappe dangereuse d'Akim Zedadka (25e), Eliot Matazo a offert un penalty aux Auxerrois (voir ci-dessous), et M'Baye Niang l'a transformé en frappant plein axe (27e). La réaction monégasque a été timide mais suffisante pour égaliser avant la pause, sur un autre penalty. Gideon Mensah a en effet accroché le pied de Takumi Minamino à l'entrée de la surface, et le spécialiste Wissam Ben Yedder a parfaitement ouvert son pied, pour sa septième réalisation de la saison (45e+3).

lire aussi : Classement de la Ligue 1

Malgré cette égalisation, l'entraîneur monégasque Philippe Clement, forcément mécontent de la prestation collective, a effectué un triple changement à la pause, en lançant Alexandre Golovine, Youssouf Fofana et le jeune Eliesse Ben Seghir, aux places de Minamino, Matazo et Ben Yedder. Le visage monégasque a été tout de suite plus séduisant, avec davantage de fluidité. Impressionnant pour sa première (voir ci-dessous), Ben Seghir a donné l'avantage à l'ASM (58e) pour valider le coaching de Clement. Sous pression, l'AJA a toutefois su revenir, quand le vice-champion du monde Youssouf Fofana a marqué contre son camp du gauche (68e), sur un corner consécutif à une belle tentative d'Hamza Sakhi. Mais le talent de Ben Seghir a redonné un avantage décisif à Monaco (85e), qui a marqué trois fois, en trois tirs cadrés.

Le joueur : l'éclosion d'Eliesse Ben SeghirLancé en pro contre l'Etoile Rouge Belgrade le 3 novembre dernier, en Ligue Europa, Eliesse Ben Seghir a réussi un baptême flamboyant en Ligue 1, ce mercredi. Déjà brillant durant la préparation, le gamin de 17 ans, qui fêtera sa majorité mi-février, a changé le visage de l'ASM, en entrant à la mi-temps. Après des premières touches de balle pleines de classe, le natif de Saint-Tropez a mis 13 minutes pour inscrire son premier but dans l'élite, en marquant du pied gauche sur un ballon glissé par Golovine (58e). Alors que son décalage de l'extérieur vers Gelson Martins a failli faire mouche (76e) et qu'il a ensuite été contré par Jubal sur une frappe (79e), le crack s'est finalement offert un doublé après un enchaînement incroyable. Trouvé côté gauche, il a réalisé des passements de jambe avant de placer un tir enroulé magnifique du pied droit (85e).

À 17 ans et 315 jours, il est devenu le plus jeune joueur à marquer un doublé pour Monaco en Ligue 1, après Thierry Henry contre Lens en 1995 (17 ans et 255 jours).

Le fait : Matazo déçoit encore, Fofana malheureuxPrésenté comme une grande promesse à son arrivée au centre de formation de Monaco en 2018, Eliot Matazo tarde quant à lui à montrer son potentiel, même s'il a dépassé le cap des cinquante matches avec les pros de l'ASM. Tandis que Philippe Clement a préféré laisser Youssouf Fofana sur le banc au coup d'envoi, dix jours après la finale de la Coupe du monde, le milieu de 20 ans a pris l'eau à côté de Mohamed Camara. Trop léger dans les duels (un seul remporté sur cinq), l'international Espoirs belge a commis une faute largement évitable dans la surface en déséquilibrant Lassine Sinayoko (27e) pour offrir l'ouverture du score à l'AJA. Il est sorti à la mi-temps, remplacé par Fofana. Bien que plus solide dans le jeu, le vice-champion du monde n'a pas été plus chanceux, puisqu'il a marqué contre son camp d'une aile de pigeon (68e).

lire aussi : Toute l'actualité de la Ligue 1