Ligue 1 - Le mercato du PSG est clos, "pour l’instant"

S'il a félicité Leonardo pour la signature de Lucas Moura, Nasser Al-Khelaïfi s'est montré moins sensible que son directeur sportif face à l'opportunité de renouveler encore l'effectif du PSG.

Présent en personne lors de la conférence de presse de présentation de Lucas Moura, mardi au musée des Arts islamiques de Doha, Nasser Al Khelaïfi a commencé par rendre hommage à son directeur sportif et à sa nouvelle recrue star. "Sans Leonardo, nous n'aurions pas eu Lucas Moura, a assuré le patron du PSG. Cela aurait été dur de faire signer l'un des meilleurs joueurs du monde sans sa présence".

Répondant aux "jalousies et accusations" suscitées par la politique de recrutement du club, le patron a aussi balayé les polémiques naissantes d'un revers de la main. "Nous devons beaucoup dépenser pour cela. Si on ne l'avait pas fait jusque-là, nous ne serions pas parmi les tout meilleurs. On espère surtout être au niveau des attentes des supporters."

Les supporters, en revanche, vont devoir patienter avant de voir de nouveaux noms ronflants s'ajouter au pléthorique effectif : Nasser Al Khelaïfi a annoncé, pour clore sa conférence de presse, que Lucas Moura, qui a passé une série d'examens médicaux avant de s'engager jusqu'en juin 2017, serait la dernière arrivée du mercato. "J'assure à tous les médias que Lucas Moura sera le dernier joueur qui signera au PSG dans ce mercato" a-t-il affirmré, rejoignant sur le fond les déclarations récentes de Carlo Ancelotti.

Mais cette promesse est arrivée moins de 24 heures après des déclarations sensiblement différentes signées Leonardo et  qui disaient ceci : "Je pense qu'on ne va pas rester avec cet effectif, avait dit le Brésilien. On verra alors ce qui se passe au mercato. (…) On a 29 joueurs, c'est un effectif large. Mais on va voir les opportunités du mercato."

Sentant peut-être que l’organigramme avait parisien avait dit deux choses trop divergentes pour ne pas donner une impression de confusion, le président parisien a rouvert une brèche en déclarant que tout était finalement "possible" : "On a une super équipe, de supers joueurs, je ne pense pas que ce soit nécessaire" (de recruter, ndlr), a affirmé le dirigeant qatari. "Après, on a un mois devant nous. Pour l'instant, on n'a pas prévu de recruter mais je ne sais pas, il peut y avoir des blessures, tout peut arriver. Mais pour l'instant, il n'y a rien." Tout est certainement dans le "pour l’instant".

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus