Ligue 1 : Il pète un câble et ça tourne totalement au ridicule

Conspué par tous les supporters de l’OL, Karl Toko-Ekambi a une nouvelle fois vécu une sale soirée. Sorti avant l’heure de jeu par Laurent Blanc, le Camerounais a craqué en rentrant directement au vestiaire. Et sa colère noire s’est transformée en situation très gênante…

Au moment d’arriver au stade, le bus de l’OL a été accueilli par des fumigènes et la colère des supporters. Témoignage de la situation plus que tendue qui règne à Lyon ces dernières semaines. Les fans sont en colère et réclament une réaction de leur équipe. Mais face à Strasbourg, à la maison, c’est tout l’inverse qui s’est produit… Nouvelle défaite de l’OL (1-2), période très compliquée pour la bande à Laurent Blanc.

Toko-Ekambi, le bouc émissaire

Cible n°1 des supporters lyonnais, un joueur très souvent critiqué depuis son arrivée au club : Karl Toko-Ekambi. Une nouvelle fois en difficulté, l’international camerounais a été le premier « sanctionné » par Laurent Blanc en sortant à la 58e minute. Avant le coach des Gones, les tribunes se sont « occupés » de KTE… Banderole à l’effigie de l’attaquant lyonnais (ainsi que Houssem Aouar et Moussa Dembele, à côté de "Dégagez") pour réclamer son départ et critiquer ses performances.

Une poubelle et une chute…

Sorti par Laurent Blanc, Karl Toko-Ekambi n’a pas été s’asseoir sur le banc avec ses coéquipiers. Un aller simple au vestiaire, suivi par les caméras de Canal+. Des caméras qui ont pu filmer le pétage de plomb du Camerounais avant de regagner son vestiaire… Furieux,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com