Ligue 1 : les ravages du temps additionnel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est un moment qu'il ne faut pas louper. Pour les acteurs et les spectateurs, il peut être synonyme d'espoir ou de stress intense quand Stéphane Guy préfère, lui, parler de "minutes de bonheur en plus". Le temps additionnel peut bouleverser le scénario d'un match de foot, ce n'est pas exagéré que de l'écrire. Ce vendredi soir, il n'a eu aucun impact sur l'histoire d'un tristounet 124e derby entre Lyon et Saint-Étienne. Il a néanmoins eu le mérite de susciter une réflexion légitime de Pascal Dupraz à l'issue de la rencontre. "Pour ma curiosité et pour que je comprenne un point du règlement, j'aimerais poser cette question : comment peut-on donner six minutes de temps additionnel contre Lens (défaite des Verts 2-1 la semaine dernière, NDLR), avec un maximum de remplacements et des incidents de jeu qui contraignent les…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles