Ligue 1 : la routine de la déprime

SO FOOT

Le football aime souvent vivre au rythme des saisons. En France, comme la plupart du temps ces dernières années, l'excitation estivale s'est effacée au profit de la déprime automnale. Trois mois à peine auront suffi pour dresser un constat : le football hexagonal ne pète pas la forme, il est même toujours sacrément souffrant. Les principaux symptômes n'ont pas tardé à (re)pointer le bout de leur nez, et il faut dire que les amoureux de la Ligue 1 les connaissent par cœur. Les semaines européennes se sont chargées de mettre en évidence les limites des patients français, à l'exception du Paris Saint-Germain et de Lyon, les garants de l'indice UEFA (avec Monaco de temps en temps) sur la dernière décennie.


Ligue 1 : la routine du plaisir…

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi