Ligue 1 : Saint-Etienne et le péché de jeunesse

Adrien Hemard
·1 min de lecture

Les Verts sont-ils assez mûrs ? Aux yeux de leur entraîneur, Claude Puel, oui. En tout cas, depuis son arrivée sur le banc stéphanois il y a un peu plus d'un an, l'entraîneur stéphanois s'est donné pour mission de faire grandir les jeunes pousses du centre de formation de l'Etrat jusqu'en équipe première. Une politique courageuse, qui porte son lot de risques. Ainsi, la série de six défaites consécutives en championnat de l'ASSE puise certaines racines dans cette cure de jeunisme - mais pas que -. Et la défaite lors du 121 derby à Lyon n'est pas non plus étrangère à l'inexpérience du onze aligné par Claude Puel. Sauf que cette jeunesse, c'est aussi ce qui a permis à l'AS Saint-Etienne de réaliser une prestation aboutie dans ce derby, notamment en première période. Tout un paradoxe.

L'insouciance de l'âge

Sur la pelouse du Groupama Stadium, la jeunesse stéphanoise a d'abord été étincelante d'insouciance. Au milieu de terrain, Yvan Neyou a par exemple régné sur la rencontre du haut de ses 23 ans ans. Omniprésent à la récupération, puissant dans les projections tout en gardant le zeste de technique suffisant, le jeune milieu défensif a porté les Verts contre Lyon. A...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi