Ligue 1 : Toulouse-Nantes décalé en raison d’une « opération de sécurité »

Des pompiers dans le stade de Toulouse après une alerte au colis suspect, le 14 mai 2023.
Des pompiers dans le stade de Toulouse après une alerte au colis suspect, le 14 mai 2023.

FOOTBALL - Le coup d’envoi du match de la 35e journée de Ligue 1 entre le Toulouse FC et le FC Nantes a été décalé de 1 h 30 ce dimanche 14 mai en raison d’une « opération de sécurité » dans le stade toulousain, a indiqué le club sur Twitter en début d’après-midi. Les tribunes, qui commençaient à se remplir, ont été évacuées.

« Le coup d’envoi est retardé à 16 h 30. L’accès aux tribunes devrait être possible à partir à 15 h 30. Les animations sur le parvis restent évidemment accessibles », indique le TFC dans son message, sans préciser les causes du report de ce match remake de la finale de la Coupe de France de fin avril, remportée par Toulouse.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Sur le même réseau social, la chaîne France 3 indique que des « démineurs » auraient été dépêchés sur place après la découverte de « plusieurs colis suspects sous des bâches du parcage visiteurs ». L’accès au stade a par conséquent été bloqué. Dans un autre tweet, France 3 montre les joueurs quitter de Stadium pour s’échauffer sur un terrain voisin.

Match capital pour les Nantais

Du personnel de sécurité, accompagné de chiens, inspectait la partie de virage qui devait accueillir les supporteurs nantais, a constaté un journaliste de l’AFP sur place. 28 000 personnes sont attendues dans les tribunes. Une cellule de crise est réunie depuis 14 h 30, a indiqué le club à l’AFP et la préfecture de Haute-Garonne devait communiquer un peu plus tard dans l’après-midi.

A 15h30, les joueurs sont revenus sur la pelouse et les spectateurs étaient à nouveau admis dans l’enceinte du stade, a remarqué France 3. Qui ajoute : « Les colis suspects étaient semble-t-il des fumigènes “cachés” dans le parcage visiteurs. Fumigènes se déclenchant à distance et dispersant de la fumée violette. »

Ce match perturbé est capital pour Nantes : les Canaris sont 17e de Ligue 1 et sont menacés par la relégation. Pierre Aristouy, qui fait sa première sur le banc ce dimanche, est sous pression pour arrêter la spirale de défaites qui s’abat sur l’équipe depuis trois mois en championnat.

Le nouvel entraîneur, chargé lundi de prendre la relève d’Antoine Kombouaré, a prévenu : « Jouer pour éviter de descendre, jouer pour laver une humiliation, ça fait beaucoup. Il faut jouer un match et c’est tout ».

À voir également sur Le Huffpost :

Jean-Michel Aulas, ex-PDG de l’OL, n’avait pas prévu de partir « aussi vite »

Gaël Clichy inscrit un but fabuleux avec le Servette FC grâce à un message de fan