Ligue 1 : le train à grande vitesse de la course au titre passe en mode ralenti

Denis Menetrier
·1 min de lecture

• Lille conserve son fauteuil de leader

En concédant le match nul sur la pelouse de Monaco (0-0) dimanche 14 mars après-midi, Lille voyait le Paris Saint-Germain plus nettement que jamais dans son rétroviseur. En tête de la Ligue 1 depuis six journées, le LOSC risquait de perdre son statut de leader au profit du PSG. "On ne sera pas traumatisé si Paris gagne contre Nantes ce soir", indiquait pourtant Thierry Oleksiak, l'entraîneur-adjoint de Lille présent sur le banc à la place de Christophe Galtier (suspendu), en conférence de presse d'après-match.

Finalement, Lille s'en sort bien avec la défaite du PSG à domicile face à Nantes (1-2) et conserve toutes ses chances d'aller au bout de ses rêves de titre. En ne perdant pas sur le Rocher, le LOSC conserve même une avance de sept points sur Monaco. Suffisant pour accrocher au moins la qualification en Ligue des champions en fin de saison ? "Mathématiquement, ce nul est intéressant", concédait ainsi Thierry Oleksiak après le match. Le LOSC apparaît donc comme le grand vainqueur de cette 29e journée durant laquelle la course au titre a soudainement calé. Mais si les Dogues espèrent réellement remporter...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi