Ligue 1 : le tribunal administratif de Paris rejette les recours de Lyon, Amiens et Toulouse

Remise, Christophe
Sport24
/ Panoramic
/ Panoramic

La Ligue de Football Professionnel (LFP) se réjouit du rejet des recours introduits par les trois clubs.

Un coup pour rien. Contestant les décisions de la Ligue de Football Professionnel et l’arrêt définitif de la saison après la 28e journée, Lyon, Amiens et, on l’apprenait plus tôt dans la journée , Toulouse ont décidé de défendre leurs intérêts et d’introduire un recours devant le tribunal administratif de Paris. Des recours qui ont rejeté, comme le rapporte la LFP ce vendredi «avec satisfaction» dans un communiqué  : «Le juge des référés du tribunal administratif de Paris (…) a logiquement retenu, par trois ordonnances rendues ce vendredi après-midi, que les décisions de portée générale prises par le Conseil d’administration de la Ligue le 30 avril dernier ne pouvaient être contestées que devant le Conseil d’État, qui est compétent pour connaître des actes de nature réglementaire pris par les autorités à compétence nationale telles que la LFP».

Sur recommandations/instructions du gouvernement et de la Fédération française de football (FFF), la LFP actait, le 30 avril dernier, l’arrêt définitif du championnat de France de Ligue 1 . Et ce en gelant le classement après la dernière journée disputée, la 28e, en établissant le classement par le biais d’un ratio matches joués/points pris, afin de prendre en compte le match reporté entre Strasbourg et le PSG.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lyon privé d’Europe, Amiens et Toulouse de Ligue 1

Avec ce mode de calcul, Lyon, club européen depuis 1997, se retrouve septième et donc hors des places (...) Lire la suite sur sport24.com

Après Amiens, Toulouse conteste sa rétrogradation en Ligue 2 et porte l'affaire en justice

La LFP répond à Mediapart…

Le Toulouse FC racheté par un fonds d’investissement américain ?

Coronavirus : quatre grands clubs de Ligue 1 proches de la faillite ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi