Ligue 2 : Auxerre laisse filer deux points à Caen

·2 min de lecture

En infériorité numérique toute la seconde mi-temps, l'AJA (3e de L2) a concédé le nul à Caen (1-1) en toute fin de match ce samedi. Un résultat synonyme de montée pour Toulouse en cas de succès lundi face à Niort.

À quelques minutes près, l'AJ Auxerre aurait pu faire le bon coup de cette 35e journée. Mais réduits à dix en tout début de seconde période, les Bourguignons n'ont pas su conserver leur avantage en se faisant rejoindre sur le fil (1-1). Avec ce match, l'AJA reste à trois longueurs de l'AC Ajaccio, toujours bien accroché à sa deuxième place. Le résultat de l'AJA aura une incidence : en cas de succès lundi soir face à Niort au Stadium, Toulouse fera officiellement son retour en Ligue 1.

lire aussi

Le film de Caen-Auxerre

C'était presque un petit miracle qu'Auxerre mène au score à la pause. Caen, en net regain depuis plusieurs journées, aura énormément perturbé son adversaire, trouvant souvent des décalages avec les pistons dans sa défense à cinq. Et les appels de Nuno Da Costa, dans le dos de la défense ajaïste, auraient pu avoir une meilleure issue (2e, 32e, 33e).

Carton rouge pour Autret

Si Gauthier Hein (6e) avait trouvé les gants de Sullivan Péan (6e), Auxerre avait subi jusqu'à cinq minutes de la pause. Lassine Sinayoko voyait encore Péan s'interposer (38e) avant de trouver encore le gardien caennais sur la route de sa tête. Mais sur la même action, il envoyait le ballon sur la tête de Gaëtan Charbonnier pour l'ouverture du score (40e).

lire aussi

Le classement de Ligue 2

Tout était au vert à l'AJA mais alors que Charbonnier faillit réussir un doublé (47e), Mathias Autret était expulsé après avoir interrompu la course d'Ali El Abdi (48e). Un carton rouge bête puisque Carlens Arcus était aussi au duel avec le latéral normand. Ce n'était plus la même histoire et Auxerre allait subir quasiment pendant toute la seconde période.

lire aussi

La 35e journée de Ligue 2

Mais il tenait bon malgré quelques escarmouches dont la frappe de Djibril Diani (62e) ou la tête de Jessy Deminguet. À force d'être acculés sur leur but, les Auxerrois, après un dégagement plein axe, finissaient par s'incliner sur la volée de Deminguet (88e). S'il reste encore trois matches, l'AJA a manqué une belle occasion de mettre la pression sur l'AC Ajaccio.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles