Ligue 2 - Ranieri, prêt à "tuer" ses joueurs

L'entraîneur de Monaco (Ligue 2), Claudio Ranieri, s'est dit mercredi "énervé" après la défaite des siens à Caen (0-3) mardi soir, et prêt à "tuer" ses joueurs s'ils ne l'emportent par vendredi à Nîmes.

Suite à la défaite face à Caen (0-3), l'entraîneur de Monaco Claudio Ranieri a annoncé la couleur en conférence de presse. A bout de nerf, il a déclaré que si les joueurs de réagissaient pas vendredi face à Nîmes, il serait prêt à les "tuer".

"Je suis en colère", a lancé en anglais Ranieri, au centre d'entraînement de la Turbie, à propos de la prestation de ses joueurs à Caen, qui a fait rétrograder Monaco à la 2e place du classement. "On concède trop de buts sur coups de pied arrêtés. Je suis devenu 'fou' après le premier but, concédé ainsi. Puis, encore plus, lorsque l'arbitre a exclu notre gardien (Subasic, Ndlr) et indiqué le point de penalty avant que son arbitre-assistant ne lui indique que la faute avait été commise à l'extérieur de la surface", a-t-il affirmé. "Pourquoi a-t-il sorti le carton rouge alors que le joueur n'allait pas au but? Mais ceci n'est qu'un point de détail. Il reste que l'on manque de vigilance et de concentration sur les coups de pieds arrêtés défensifs. Pourtant, on travaille tous les jours sur le sujet", a estimé le coach italien.

Ranieri a ensuite insisté sur le fait que son groupe n'était "pas une grande équipe". "On joue en équipe et très bien seulement par séquences, a-t-il souligné. Or, je sens parfois que notre adversaire est plus soudé que nous. A Caen, sur chaque tacle, on subissait l'impact". L'entraîneur a ajouté: "Vous pouvez jouer bien ou mal. Mais vous devez vous battre à chaque rencontre. Si on ne se donne pas à 100%, c'est difficile. On est un bon groupe, mais pas une grande équipe".

Quant à la prochaine rencontre face à Nîmes vendredi, comptant pour la 18e journée de L2, Ranieri, qui a assuré ne pas avoir rencontré son président Dmitry Rybolovlev, pourtant présent à Caen, a été clair: "je veux gagner, a-t-il dit. On doit gagner. Si ce n'est pas le cas, je vais les (les joueurs, Ndlr) tuer", a-t-il conclu, mi-souriant, mi-sérieux.

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant